• sourate 9, verset 73

    10 Novembre 2014

    ISLAM : CONQUERIR PAR LES ARMES, LA RUSE ET LE MENSONGE

    Le verset 73 de la sourate 9 du Coran indique : « O Prophète, lutte contre les renégats, contre les hypocrites et sois dur avec eux. Leur refuge sera la Gehenne (l’enfer). Quel affreux avenir pour eux ! »

    Dans la carte établie par l’Etat Islamique en Irak, annonçant les futures conquêtes, dans les cinq années à venir, l’Espagne et l’Autriche doivent être envahies, puisqu’elles ont été occupées par les islamistes (Nous l’avons échappée de peu, merci Charles Martel !).

    Pour le Coran il n’y a que deux mondes, le Dar el-Islam (Maison de l’Islam) et le Dar al-Harb (Maison de la guerre). En dehors de ces deux mondes il n’y a rien. Toute terre, tout lieu, tout domaine matériel ou immatériel, réel ou virtuel, est soumis sous l’angle de cette dualité.

    Le Coran l’affirme : Le monde de l’Islam doit être protégé et le monde du mal doit être combattu. Les musulmans n’ont pas le droit de vivre en terre impie.

    La « Charia » est la loi à laquelle doivent se conformer non seulement tous les croyants musulmans mais également tous les croyants des autres religions.

    Le « Djihad » engage tous musulmans, hommes, femmes, enfants, à défendre la communauté musulmane par tous les moyens, y compris la ruse et le mensonge, contre ses ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. De détruire tout homme et toute institution qui tenterait de l’attaquer ou de le mettre en difficulté. Cet engagement et cette obligation sont de droit divin puisqu’ils découlent du Coran.

    *Le reste de la Terre sera à convertir ou à transformer un jour où l’autre en terre d’Islam par la force des armes, si cela était nécessaire.

    *L’islam est une religion prosélyte et doit convertir de gré ou de force (comme en d’autres temps le christianisme).

    *Aucun autre peuple n’a d’existence légitime que dans la perspective de son passage, de son retour, à l’Islam.

    *Quand une mosquée est construite elle sacralise le lieu et le transforme aussitôt en Dar el-Islam (Maison de l’Islam), le sanctifie, le lave de ses péchés et de ses impuretés.

    *Les mécréants doivent être chassés et les mauvais musulmans, ceux qui ne pratiquent pas où pratiquent mal, corrigés.

    Jusqu’à la fin des années 70 les immigrés musulmans qui vivaient en France, où ailleurs, hors de terre d’Islam, étaient considérés comme perdus par les imams tenant de la loi sacrée, puisqu’ils cherchaient à s’intégrer, échappant ainsi à leur religion d’origine. Le regroupement familial a détruit cette intégration volontaire puisque la famille devait devenir l’exemple des rites séculaires.

    Le port du voile, en pleine expansion, n’est pas une conquête de la femme musulmane mais devient une obligation par provocation exigée par les fondamentalistes. Tout comme les conversions de plus en plus nombreuses.

    L’objectif recherché est d’obliger la France à s’adapter aux mœurs et coutumes de l’islam, de s’opposer à l’intégration, qui serait considérée comme un échec pour eux.

    Le musulman qui ne se plierait pas à la loi de Dieu (il serait exécuté en pays islamique), est, en France, rejeté, méprisé, par sa communauté et interdit de vivre dans les banlieues à forte concentration. Seule la loi religieuse est le droit et le devoir et pour atteindre ce but la France doit devenir multiconfessionnelle avant qu’elle ne se dilue et que sa religion originelle devienne minoritaire et seulement tolérée.

    Le Prophète de l’islam en personne, dans son discours d’adieu à La Mecque en 632, n’avait pas pressenti une telle destinée de sa communauté. Il prévoyait que les musulmans pouvaient vivre « provisoirement » hors de leurs communautés comme «hagirouns» (exilés) ou comme combattants de « la grande cause » (djihad) mais il conseillait de ne pas bâtir de mosquées sur ces « terres de passage » afin d’éviter tout scandale ou profanation.

    Le monde musulman fait son retour dans l’histoire des autres peuples de la planète avec, pour tous, des conséquences imprévisibles et incalculables


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :