• rien de changer dans ce bas monde

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    Pour défier impunément les lois françaises, il suffit d’être immigré ou fils de ministre !

    « Selon que vous serez puissant ou misérable… Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ! »

    Cet extrait bien connu des « Animaux malades de la peste » de Jean de La Fontaine, édité pour la première fois en 1678, n’a malheureusement pas pris une ride, y compris sous la férule d’un président soi-disant irréprochable, qui nous avait promis une République exemplaire !

    Car comment ignorer qu’au contraire tout est fait depuis deux très longues années pour étouffer de toutes les manières possibles et imaginables, sous le rouleau compresseur d’une justice dévoyée, toutes velléités des citoyens de pratiquer la liberté d’expression, pourtant inscrite en toutes lettres dans notre Constitution !

    C’est ce que vient de nous démontrer, pas plus tard qu’hier, Monsieur le Président de la Cour d’Appel de Montpellier, où Richard Roudier et Josiane Filio étaient convoqués, suite à leur refus du jugement rendu par le Tribunal de Carcassonne, en avril dernier, relatif à la plainte pour injure et diffamation du préfet Boucault, se sentant offensé par leurs écrits.

    Alors, du haut de son immunité, sans aucun égard pour les accusés, pas plus pour leur avocat venu spécialement de Paris, et dédaigneux des protestations de celui-ci, cet arrogant magistrat les a renvoyés dans leurs foyers, avec les nombreux amis venus les soutenir, et dont certains venus de loin, sans autre forme de procès.

    Sous prétexte qu’un important lot (oups ! il s’en est fallu de peu que j’écrive fourn…) de délinquants était prioritaire, puisque présentés menottés et encadrés, on reporte avec dédain et insouciance l’audience au 16 septembre, sans qu’à aucun des échelons de cette administration, quelqu’un se soit donné la peine de prévenir l’avocat, y compris la veille, par fax, mail ou téléphone ! Comment ne pas mieux étaler l’intolérable arrogance de ce corps d’Etat, sûr que personne n’osera se rebeller trop violemment, de crainte de subir des représailles en retour.

    Il y a seulement quelques jours, lors du cirque médiatique autour de la mise en examen de l’ex Président de la République, Madame Martres, présidente du syndicat de la Magistrature, osait prétendre sans rougir,« Nous n’avons rien contre Nicolas Sarkozy! » (ah bon ? Que serait-ce alors s’ils avaient quelque chose !), et soulignait également l’indépendance de la magistrature, malgré un rendez-vous avec François Hollande, en mars dernier (!!!) … sans doute pour parler de la pluie et du beau temps ???

     

    http://www.20minutes.fr/societe/1414139-syndicat-de-la-magistrature-nous-n-avons-rien-contre-nicolas-sarkozy

    Comment ne pas s’étouffer d’indignation, aujourd’hui même, en apprenant qu’un certain Thomas Fabius, fils du ministre du même nom (mêlé il y a quelques années au scandale du sang contaminé) a été « escorté » par les policiers jusqu’au commissariat central du 7ème arrondissement, où il a juste été interrogé sans avoir été placé en garde à vue, et en est ressorti libre en fin d’après-midi, après avoir tout bonnement « forcé un barrage de police et grillé un feu au volant de son Audi cabriolet. Il est vrai que les forces de l’ordre avaient gêné la progression de l’illustre progéniture en établissant un périmètre de protection pour un incendie rue Saint-Dominique ».

    Une bagatelle apparemment quand il s’agit d’un fils « de » … en revanche que votre propre rejeton s’amuse à singer la même attitude le prochain week-end … attendez-vous à la plus extrême sévérité si vous n’avez pas dans votre manche une V.I.P. du sport, de la politique ou du spectacle … quelconque !

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-thomas-fabius-interpelle-par-la-police-09-07-2014-1844531_23.php#xtor=CS3-190

    A comparer également avec les 4 mois de prison ferme, assortis d’une inéligibilité de cinq ans et d’une amende de 5 000 euros, requis par le procureur, pour Anne-Sophie Leclerre, ex-élue F.N. (exclue depuis du parti) pour avoir publié en 2013 sur sa page Facebook un photomontage de la Garde des sceaux, Christiane Taubira, à côté d’un petit singe. Plaisanterie de très mauvais goût d’accord, mais plaisanterie tout de même, la petite guenon étant de plus parfaitement adorable ! Mais Madame Taubira qui hait les Français, et est aussi susceptible que Monsieur Boucault, ne supporte pas qu’en retour ceux-ci lui vouent un immense mépris.

    http://www.fdesouche.com/485737-taubiraguenon-4-mois-de-prison-ferme-requis-pour-la-candidate-fn

    La règle du deux poids, deux mesures, s’applique à plein régime par les fossoyeurs de la Nation, avides de  l’anéantir ainsi que les Patriotes !

    Oui, c’est bien triste, mais de nos jours, si vous voulez impunément braver, défier, piétiner les lois françaises, il vous suffit d’être immigré ou bien fils de ministre, l’impunité vous sera automatiquement acquise.

    Mais si ce n’est pas le cas, alors attention, même si ce qui vous est reproché est insignifiant, vous serez sévèrement puni après avoir été malmené par les forces de l’ordre, dûment chapitrées pour ne pas stigmatiser certaines communautés, tout en déployant la plus extrême rigidité envers les F.D.S. persona non grata sur leur propre sol !

    Aude Alajoie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :