• RELIGION DE TARES

    C’est officiellement ce dimanche 29 juin que le ramadan commence pour tous les musulmans du monde. Selon la tradition, c’est l’observation à l’œil nu du croissant de lune qui signale le début du ramadan. Pendant ce mois, les croyants s’abstiennent de boire, de manger, de fumer et d’avoir des relations sexuelles, du lever jusqu’au coucher du soleil. En Arabie Saoudite, gardienne des lieux saints de l’Islam, les non-musulmans doivent respecter le ramadan sous peine de se voir expulser.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

    Dans un communiqué, le ministère saoudien de l’Intérieur est strict et sans ambages à l’égard des résidents non-musulmans qui boivent, mangent, fument ou mâchouillent un chew-gum en public, dans les centres commerciaux, dans la rue ou sur le lieu de travail durant le ramadan. Et gare au contrevenant. Les sanctions sont sans appel. Rupture du contrat de travail et expulsion du royaume.

    Toutes les sociétés ont reçu ce communiqué ces derniers jours. Elles se doivent d’en informer leurs salariés. Il faut savoir que ce sont près de 9 millions de travailleurs étrangers essentiellement asiatiques qui sont concernés par ces mesures drastiques. Alors pour éviter de se faire prendre, tout en respectant les collègues du bureau pratiquant le jeûne, certains tirent sur leur cigarette en cachette, ou se désaltèrent, d’autant que le thermomètre atteint des températures insolentes avec 52 degrés dans la journée. Rappelons qu’en Arabie Saoudite, l’islam est la seule religion pratiquée dans tout le royaume. Les autres cultes sont interdits

    Rester au climatisé sans boire ne doit pas être trop dur pour ces nantis du pétrole, par contre l'européen et l'asiatique sur le chantier en plein cagnar, lui il doit mériter son salaire .

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :