• Offrons leurs un Aller Simple pour la Syrie

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    TÉMOIGNAGE E1 - Europe 1 a recueilli le témoignage exclusif d'un djihadiste français parti combattre au nord d'Alep, en Syrie.

    Europe 1 a recueilli le témoignage inédit d'un djihadiste français parti en Syrie. Le jeune homme, âgé de 30 ans, combat au nord d'Alep, au sein de l'Etat islamique de l'Irak et du levant. "Je suis venu de France. Je suis un enfant de la France, je suis né en France. Et grâce à la France, et à son système démocratique, j'ai compris que les lois humaines sont imparfaites. J'ai voulu aller en Afghanistan, mais la route n'était pas acquise. J'ai ensuite tenté le Yemen, puis le Mali", raconte celui qui a finalement choisi de combattre en Syrie.

    "Si j'ai fait tout ce chemin, c'est pour le combat". Quand on lui demande d'expliquer son départ, le djihadiste français explique sa volonté de combattre. "C'est une démarche spirituelle et, évidemment, si j'ai fait tout ce chemin, c'est pour le combat et uniquement pour le combat. Ce que nous voulons pour la Syrie c'est qu'elle soit régnée par les lois d'Allah. C'est un combat entre l'islam et tous les autres systèmes gouvernementaux", reconnait-il.

    "Pour les générations futures, on arrivera jusqu'à Paris". Pour mener à bien ce combat, le djihadiste n'envisage pas de revenir en France. Il laisse toutefois entendre que cette volonté de faire "régner l'islam" arrivera en France. "Un retour en France, je ne l'envisage pas pour le moment, parce que mon intention est de mourir en martyr ici. On n'a pas l'intention d'aller en France pour le moment. Mais pour les générations futures, on arrivera jusqu'à Paris", assure-t-il.

     Retrouvez l’intégralité de ce témoignage dimanche à 18 heures sur Europe 1 et Europe1.fr

    Un phénomène qui prend de l'ampleur... Ces derniers mois, le phénomène de "l'exode djihadiste" français prend une ampleur sans commune mesure. "Cela fait plusieurs mois, depuis l’été 2012, que nous sommes particulièrement inquiets face à un phénomène d’une ampleur inégalée", avait indiqué Manuel Valls, sur Europe 1, en janvier dernier. Et ces djihadistes se rendent principalement en Syrie. "Il s’agit de près de 700 Français ou individus résidant en France qui sont recensés et plus ou moins impliqués par rapport au conflit en Syrie", avait révélé Manuel Valls avant de détailler précisément leur rôle. Autre phénomène inquiétant : le nombre de mineurs parmi ces djihadistes. "Une douzaine de mineurs se sont rendus en Syrie ou ont voulu s’y rendre", avait détaillé le ministre de l'Intérieur.

    ... Notamment chez les mineurs. Récemment, deux mineurs toulousains ont été ramenés en France. Leur épopée au pays de Bachar, entamée le 6 janvier dernier et achevée le 26 à la frontière turque, leur vaut désormais d'être poursuivis par la justice française pour "participation à une association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et placés sous contrôle judiciaire

    A tout ces djihadistes et autres multirécidivistes offrons leurs un accueil en Terre Adèlie


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :