• nouvelle indemnité chômage des Députés

    Bientôt les législatives, beaucoup vont perdrent leur place, ne vous inquiètez pas pour eux : ils ont tout prévu !

    Les télévisions, les radios, les journaux habituellement pressés de dénoncer les parachutes en or de certains patrons (certes avec raison!) émettent un silence total sur une loi votée en douce par tous les groupes politiques : UMP,PS,UDF,PCF et tous les autres partis qui savent parfaitement s'entendre lorsqu'il s'agit de s'octroyer des avantages sur le dos des français !

    Seul le Canard Enchaîné le 7 février 2007 l'a relevé , information qui a été reprise et précisée par le Midi Libre le 1er mars 2007
    Dernièrement Mr JJ Bourdin sur RMC a pointé le doigt sur cette loi scélérate !

    De quoi s'agit-il  ?????

    C'EST LA NOUVELLE INDEMNITÉ CHÔMAGE POUR LES DÉPUTÉS !

    Qu'en est-il ?????

    Pour chaque député " non réélu " les français devront payer sur 5 ans : 417.120 euros soit 60 mois x 6952 euros.

    Mais pourqoi 5 ans ?????

    C'est précisément le temps d'une alternance législative ! Pour un député en fonction son indemnité mensuelle est à ce jour, selon le site "Assemblée Nationale" de 5177,66 euros net, soit 6952,91 euros brut. Les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

    Indemnité de base 5400,32 euros
    indemnité de résidence (3%) 162,01 euros
    indemnité de fonction (25% du total) 1390,58 euros

    Des retenues obligatoires sont déduites du brut mensuel + diverses retenues :
    cotisation à la caisse des pensions pendant les 15 premières années du mandat : 1153,08 euros.
    contribution  de solidarité :55,62 (csg)
    contribution au remboursement de la dette sociale :539,55 euros
    cotisation au fonds de garantie de ressources :27,00 euros

    Soit net mensuel 5177,66 euros

    Donc chaque déput non réélu coûte donc au français 417.180 euros brut sur 5 ans, sans parler de ce qu'il coûtera "à vie" à l'issue des 5 ans d'indemnités, car ils perçoivent à vie 20% de ce traitement soit 1390 euros par mois !

    Avant de quitter son perchoir Jen-Louis Debré a fait un joli cadeau à ses amis députés en faisant voter à l'unanimité et dans le silence complet cette loi , pour que désormais un député non réélu touche pendant 60 mois au lieu de 6 mois et cette généreuse "indemnité chômage" est totalement inconditionnelle car pendant 5 ans le député n'est tenu à aucun engagement, comme par exemple : justifier de la recherche d'un nouvel emploi, d'une visite mensuelle au "Pôle Emploi", d'une activité justifiant cette " aide sociale". Bref, tout ce qui est demandé à des chômeurs ordinaires.
    Ces indemnités ont été attribuées aux députés et définies par l'ordonnance n° 58-1210 du 13 décembre 1958, l'indemnité de base est calculée par référence au traitement des fonctionnaires occupant des emplois de l'État classés dans la catégorie présentement dite "hors échelle". Elle est égale à la moyenne du traitement le plus bas et du traitement le plus élévé de cette catégorie, ce qui correspond au traitement d'un conseiller d'État ayant au moins une année d'ancienneté dans son grade, comme pour les fonctionnaires s'y ajoute l'indemnité de résidence et l'indemnité de fonction selon l'article 2 de l'ordonnance précitée.

    Ce vote est intervenu au moment où les candidats dénoncaient le train de vie dispendieux de l'État ! Ce qui est toujours d'actualité alors que ce même gouvernement nous parlent des efforts que devront consentir les français pour réduire la dette du pays !!!

    Voilà de quoi crève notre pays : DE LA CORRUPTION DE NOS ÉLITES !
    Alors faîtes des efforts, travaillez pour payer des impôts qui serviront à payer les " GOLDENS PARACHUTES" de nos députés !                    

    Prévisions électorales[

    En octobre 2011, Le Monde publie avec l'observatoire de la vie politique et parlementaire une étude qui, à partir de l'analyse des scrutins locaux canton par canton depuis 2007, prévoit une majorité de gauche quel que soit le résultat de l'élection présidentielle. Selon cette étude, la gauche peut raisonnablement espérer emporter 300 sièges, sachant que la majorité absolue est de 289 sièges[3].

    Campagne[modifier]

    Front de gauche[modifier]

    Le Front de gauche devrait présenter des candidats dans toutes les circonscriptions de France métropolitaine. Un peu moins de 80 % de ces candidats seront issus du Parti communiste français (PCF) et une centaine du Parti de gauche[4], un certain nombre de candidatures étant en outre réservées aux autres partis et organisations politiques membres du Front de gauche ainsi qu'à des personnalités d'ouverture sans affiliation partisane. Ces candidatures seront toutes présentées sous l'étiquette politique « Front de Gauche soutenu par le Parti communiste français, le Parti de gauche, la Gauche unitaire et les autres formations du Front de Gauche »[5].

    Parti socialiste et alliés[modifier]

    Le Parti socialiste devrait présenter et soutenir des candidats dans toutes les circonscriptions.

    En vertu d'un accord électoral conclu avec EELV en novembre 2011, le PS devrait apporter son soutien à des candidats issus de ce parti dans 60 circonscriptions, assurant à ce dernier l'élection d'au moins 15 députés, soit le nombre requis pour constituer un groupe parlementaire[6].

    Conformément à un accord national signé entre les deux partis[7], le PS soutiendra également des candidats du Parti radical de gauche (PRG) dans 32 circonscriptions, dont 20 jugées « gagnables », ce qui permettrait au PRG de pouvoir constituer son propre groupe politique en cas de victoire de la gauche[8]. Cet accord de répartition est l'aboutissement d'un processus d'alliance entre les socialistes et les radicaux de gauche qui avait permis au président du PRG, Jean-Michel Baylet, de se porter candidat à la primaire présidentielle du PS.

    Le PS soutiendra également des candidats du Mouvement républicain et citoyen (MRC) de Jean-Pierre Chevènement dans 9 circonscription, dont « 4 à 6 gagnables », conformément à un accord politique intervenu entre les deux partis le 7 mars 2012[9].Celà signifie que la majorité actuelle de nos députés sera remplacée et que les partants seront bénéficiaires des nouvelles indemnités de chômage ( partants , mais pas Perdants )


  • Commentaires

    1
    Stefan AA
    Mercredi 24 Juillet 2019 à 11:19

    You may also want to read this article by James Druckman: Media  Matter:  How  Newspapers  and  TelevisionNews  Cover  Campaigns  and  Influence  Voters.

    Media Use as Predictors of Political Behavior - how to buy term paper and write a short summary. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :