• les nuisibles

    ENVIRONNEMENTLe renard retiré de la liste des nuisibles, sa chasse interdite

    Si certains agriculteurs voient dans le renard un “auxiliaire” efficace pour vider les champs des campagnols, les chasseurs s’inquiètent de l’exclusion du goupil de la liste des nuisibles en Savoie.Si certains agriculteurs voient dans le renard un “auxiliaire” efficace pour vider les champs des campagnols, les chasseurs s’inquiètent de l’exclusion du goupil de la liste des nuisibles en Savoie.

    Le sujet a du mal à passer dans les rangs des porteurs de fusils : le renard sortira le 1er juillet de la liste des espèces nuisibles dans le département. L’association de chasse au féminin L’Chasse faisait de cette question le thème de l’assemblée générale de ses 10 ans, vendredi soir à Bourgneuf. « Il est nécessaire d’en parler car le renard n’est pas sans impact sur nos territoires », alerte Fernande Nantois, la présidente de L’Chasse.

    La surprise de la “communauté chasse” vient surtout du cheminement administratif et technique qui aboutit à l’exclusion du “Vulpes vulpes” de la “liste 2” des espèces nuisibles en Savoie, devenu le seul département en France continentale, avec la Corse, à libérer le goupil.

    Pas de preuves suffisantes de dégâts

    À l’origine de cette mesure, réside en fait une réglementation qui remet régulièrement en question les espèces nuisibles. Trois listes coexistent : la première est annuelle, décidée par le ministère de l’Environnement et opposable sur la France entière. La deuxième est annuelle également, adoptée par le préfet donc calquée à la particularité du département.

    La troisième, à laquelle appartient le renard, est adoptée par arrêté ministériel sur proposition du préfet, au motif de la protection de la faune et de la flore, de la prévention de dommages agricoles et forestiers, de dégâts à la propriété ajoutés d’un intérêt de santé et de sécurité publique

     

    Le Fennec

    Description du fennec

    Le fennec ou renard des sables est le plus petit représentant de la famille des canidés. Sa tête au museau fin et long orné de longues moustaches est surmontée de grandes oreilles triangulaires. La couleur des son poil varie du brun au crème. La partie ventrale est blanchâtre et sa queue est longue et touffue. Le dessous de ses pattes est protégé par une couverture de poils qui lui permettent de supporter la chaleur brûlante du sable. Son ouïe est très fine et il est capable de détecter des rongeurs cavalant dans des galeries souterraines.

    Fennec. © su neko, CCA 2.0 Generic

    Habitat du fennec

    Le fennec est un animal typique des zones désertiques de l’Afrique du Nord. On le trouve de part et d’autre de la chaîne montagneuse de l’Atlas, du Maroc à l’Égypte et jusqu’au nord de la Mauritanie et du Niger, et même dans la péninsule arabique du Sinaï au Koweït ainsi qu’en Arabie Saoudite. Il réside dans des terriers creusés dans un sous-sol de sable compacté, formant de véritables réseaux souterrains et pouvant comporter jusqu’à une quinzaine d’accès.

    Comportement du fennec

    Le fennec est un chasseur nocturne parfaitement adapté au territoire qu’il parcourt. Ses sens sont très aiguisés, il est rusé et véloce. Ses oreilles fonctionnent un peu à la façon des chauves-souris et repèrent les bruits par écholocation. Les voutes plantaires couvertes de poils du fennec, lui permettent d’échapper à la chaleur du sol, de ne pas glisser sur le sable et d’approcher sans bruit ses proies. Lorsqu’il a repéré sa victime, il est capable de faire des bonds de plus d’un mètre de long et de 60 centimètres de haut.

    ca ne vous rappelle rien ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :