• le vote musulman

    http://youtu.be/E37CM1XAGf8

    Islam: appels à la prière et au vote

    Plus d'une vingtaine d'imams ont engagé aujourd'hui leurs fidèles à se rendre massivement aux urnes pour l'élection présidentielle des 22 avril et 6 mai, afin de "devenir acteurs de leur propre changement". À Paris, le recteur de la mosquée du 18e arrondissement, Mohamed Hamza, a ainsi appelé les fidèles à "défendre notre dignité contre l'islamophobie et la stigmatisation des membres de notre communauté, par un vote massif halal". "L'abstention et le vote blanc sont haram" (illicites), a-t-il souligné.

    De son côté, le Front des banlieues indépendant (FBI) a appelé, devant un millier de musulmans réunis à la mosquée de La Défense (Hauts-de-Seine) à "voter utile, c'est-à-dire François Hollande". Le FBI, estimant que "l'abstention sera importante dans les quartiers sensibles ainsi que dans la communauté musulmane", demande "à voter contre ceux qui n'ont eu de cesse depuis des mois de criminaliser la communauté musulmane".

    Tant à Paris, qu'à Lyon, Grenoble ou Annecy, la prière du vendredi à la mosquée s'est accompagnée de cet appel aux musulmans "à exercer pleinement leur citoyenneté et à faire entendre leurs voix en participant massivement à ces élections". Plus d'une vingtaine d'imams et de recteurs de mosquées de la région Rhône-Alpes, ont en outre publié un communiqué, signé "Initiative citoyenne des musulmans de France" rappelant à leurs fidèles "l'obligation morale pour un musulman d'exercer son droit au vote. "Pour être entendus, ils (les fidèles musulmans) doivent prendre leur destin en main en exerçant leur droit de vote en leur âme et conscience".

    "Les musulmans de France, selon le communiqué, ne resteront plus les bras croisés. Ils ne peuvent plus se contenter d'être les 'spectateurs' de ces élections, ils doivent devenir acteurs de leur propre changement"

    En cette période d’élections municipales la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat est bien mise à mal pour courtiser le vote religieux. Le « vote musulman » commence à attirer les convoitises. Ainsi lors des présidentielles on a pu voir que les musulmans ont massivement voté (selon les consignes des mosquées) pour le candidat le « meilleur pour l’Islam ». Certains candidats aux municipales n’hésitent pas à financer des constructions de mosquées…

    Avez-vous sans le savoir financé la Mosquée de votre municipalité qui a bénéficié des largesses de la Mairie (voir liste) ?

    Rappel de la loi à ces élus qui l’ont violé:

    Article 2 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte [...] » Cette loi se veut conforme à la devise républicaine. Par l’article 1er, l’État garantit la liberté de conscience, c’est-à-dire la liberté de culte et le droit de ne pas être croyant. Par l’article 2, l’État assure sa neutralité à l’égard des citoyens, en refusant d’accorder des avantages spécifiques à certains en raison de leurs pratiques cultuelles.

    Les établissements publics du culte sont dissous (art. 2) et remplacés par des associations cultuelles ayant pour objet exclusif de « subvenir aux frais, à l’entretien et à l’exercice public d’un culte » (art. 18) ; ces dernières pourront recevoir le produit des quêtes et des collectes pour les frais du culte, mais elles ne devront en aucun cas percevoir de subventions de l’État, des départements ou des communes Réformes récentes En 2004, à la veille de la célébration du centenaire de la loi fondant la laïcité républicaine, Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Économie, et sortant de son poste de ministre de l’Intérieur et des Cultes, s’interroge, dans un livre intitulé La République, les religions, l’espérance, sur une possible modification de la loi, sans toutefois en remettre en cause les fondements. Il propose de donner à l’État les moyens de pouvoir contrôler efficacement le financement des cultes, de libérer le culte musulman français de la tutelle de pays étrangers et ainsi de pouvoir limiter l’influence de ces pays sur la communauté musulmane de France. Ce contrôle impliquerait comme effet secondaire des facilités accordées par l’État en matière de formation des agents des cultes, en mettant par exemple à disposition des enseignants pour les matières non religieuses pour la formation des prêtres, pasteurs ou imams.

    En aucun cas il est question de financement public des mosquées, ni des synagogues, ni des églises ou des temples bouddhistes…

    Conclusion ce sont des millions d’euros qui ont été alloués en totale violation de la loi par des élus.

    On se souvient d’Ayrault, aujourd’hui 1er ministre, qui lorsqu’il était maire de Nantes avait fait voter une subvention de 200.000 euros au centre culturel islamique de Nantes (Mosquée comprise) ou du Maire de Créteil offrant généreusement un terrain d’une valeur de plusieurs millions d’Euro pour la construction d’une méga-mosquée financée également par l’Arabie Sadoudite…

    Aschkel

    France : Jean Marc Ayrault maire de Nantes, le héros des Frères musulmans.

    La preuve que la gauche a abandonné le peuple de France au profit des musulmans

    Les têtes pensantes de Terra Nova (ce laboratoire de la pensée unique très dangereux de la gauche multiple…) reconnaissent explicitement, que le PS durant des années, s’est préoccupé exclusivement à s’attacher le vote des musulmans en France, en déclarant :

    « C’est l’un des principaux enseignements des dernières élections municipales : en fort recul, la gauche a perdu le vote des Français musulmans…»

    Moi je dirais, ces musulmans occupant la France !

    Quel aveu ! Cette phrase, sans doute anodine, démontre que depuis plus de 20 ans, la stratégie de la gauche est tournée vers l’étranger musulman plutôt que vers les citoyens légitimes de notre France !

    C’est donc les musulmans en France, dragués depuis des décennies par le PS (entre autres)  au détriment du peuple de France, qui a permis l’élection de casqué 1er, par rejet exclusif de Sarkozy et Marine Le Pen.

    Mais après des mois de nullité économique inefficaces et la loi scélérate, dictée par Terra Nova, gangrénée par le lobby LGBT, sur le mariage pour tous et sa politique de dénaturation de la famille, casqué 1er a perdu le vote des musulmans de France.

    Ah, ah, ah… trop drôle le retour de bâton ! Mais tellement compréhensible !

    Contrairement aux années précédentes et curieusement dans un silence médiatique quand même très relatif, s’est réunis l’UOIF, du 18 au 21 avril 2014 au Bourget (en Seine-Saint-Denis, un des 1erdépartements perdus de la république…) pour la 31éme rencontre annuelle des musulmans en France.

    160 000 d’entre eux (chiffre évidement à prendre avec des pincettes…) ont planché sur le thème :

    « Quelles valeurs pour une société en mutation ? » (Bien sûr il s’agit des valeurs d’une société musulmane, pas des valeurs chrétiennes d’une société française…)

    « L’Homme, la famille et le vivre-ensemble… » (Le fameux « vivre ensemble » pas le vivre pour la France !)

    « Le mariage pour tous, les ABCD de l’égalité (théorie du genre LGBT soutenue par l’UMPS) … cela heurte notre religion et ça nous inquiète… » (Car, que les chrétiens soient heurtés eux mêmes, leur importe très peu !) 

     

    A matraqué Amar Lasfar, le président de l’Union des organisations islamiques de France, le très inquiétant UOIF, créature de l’UMP !

    Alors qu’une étude de la « Fondation Jean-Jaurès », a démontré l’attachement aux valeurs conservatrices musulmanes de cet électorat, la gauche paye, le jusqu’au-boutisme de Christiane Taubira et le gouvernement Ayrault, sur les questions sociétales inutiles et dangereuses.

    Bien fait !

    En 2012, de 86 à 93 % des musulmans en France (selon les études..) avaient voté pour François Hollande.

    Il fut donc élu grâce à eux ! Toutes les études sérieuses le démontrent !

    Ce qui doit inciter à une réflexion sérieuse, de la part de nos compatriotes encore crédules, sur la présence et la dangerosité pour notre démocratie, de cette population étrangère dans notre pays !

    La gauche, depuis des années, sans l’électorat musulman, n’existerait pratiquement pas !

    La France est à droite, toutes les études et les sondages le démontrent !

    Alors pourquoi, les hameaux, les villages, les villes, les départements, les régions, le parlement, le sénat, les syndicats, les associations, la caste médiatique, la caste du spectacle sont détenus depuis plus de 20 ans par la gauche ?

    La réponse est évidente, pour qui est lucide !

    Grâce à l’électorat musulman, source de toutes les sollicitudes du PS, EELV, PG, PC, UMP, UDI, MODEM, etc. La société civile corrompue par une idéologie gauchisante où tous ceux qui ne sont pas avec eux, sont contre eux, sont professionnellement inexistants !

    Eliminés sur le plan médiatique !

    Ceux qui veulent réussir, s’ils ne sont pas de gauche, n’existeront tout simplement pas !

    Ceux qui ne se plient pas à cette dictature gauchisante, sont sans états d’âme, éliminés, mis aux bans de la société ! La lute des patriotes est inégale face aux dogmes des bien pensants de gauche !

    Mais c’est une lutte tellement  enrichissante ! Moralement excitante !

    Le vote pour les Européennes du mois de mai arrive. Pour qui allez-vous voter ?

    les dictateurs de gauche UMPS, ou les patriotes ?

    André GALILEO





  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :