• le rapport qui fâche même la gaûche

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    Rapport sur l’intégration : une machine à gommer la France

    boulevard-voltaire-fin-de-lhistoire-de-france
    Le 16 décembre 2013
    Le premier coup a été porté contre la famille. Le second le sera contre la nation.

    Pour le coup, le rapport gouvernemental qui préconise le retour du voile à l’école est une bombe. Le tout est de savoir si c’est du nucléaire ou si ça relève des farces et attrapes. Le contenu de l’engin est ahurissant. Il s’agit ni plus ni moins que de déposer les armes. La nation française se rend : elle renonce à son identité et affiche ses identités multiples. Elle reconnaît en se prosternant la richesse de l’héritage apporté par les migrants. Elle n’ose plus employer le terme offensant d’intégration. Elle veut gommer toute trace de différence entre le citoyen et l’étranger qui nous fait l’honneur de s’installer chez nous. Elle fait machine arrière, contrite et penaude, sur l’interdiction des signes religieux. Elle recrée une « autorité indépendante de lutte contre les discriminations », en oubliant, sans doute, que la précédente existe toujours dans le périmètre du Défenseur des droits. Elle enseignera plus que jamais les langues et l’histoire des pays d’origine. Elle ne manquera pas de se flageller publiquement en réparation des turpitudes de la colonisation et de l’esclavage. Elle proclame enfin ses nouveaux credo : la République, c’est le communautarisme ; l’intégration, c’est le compromis avec toutes les différences ; l’égalité, c’est la discrimination positive au profit des nouveaux arrivants.

    Après l’explosion, les enquêteurs ont le choix entre trois pistes, consistant à découvrir comment la bombinette a atterri sur le site Internet du Premier ministre.

    Première hypothèse : il est mal entouré et son niveau de compétence manifestement insuffisant ne lui permet pas d’endiguer l’invasion gauchiste dans les coulisses du pouvoir. Ce serait l’explication la plus simple de toutes ces mesures qui prennent les Français à rebrousse-poil : l’aveuglement idéologique de ceux qui sont censés penser pour ceux qui, au pouvoir, n’en ont plus le temps.

    Deuxième hypothèse : il s’agirait d’une provocation machiavélique, un coup de muleta pour faire foncer le taureau national, augmenter par réaction patriotique et identitaire les voix du Front national aux municipales et gêner un peu plus l’UMP. Marine Le Pen est restée placide et, avec humour pour la présidente d’un parti symbolisé par une flamme, a demandé si le gouvernement ne jouait pas avec le feu. Copé a senti le danger et a pris la place du taureau avec le risque de « droitiser » davantage un mouvement qui offusque parfois les pudeurs centristes. Le désaveu de l’exécutif à l’encontre du rapport a permis d’accuser le chef de l’UMP de légèreté et de prendre des distances avec les propositions. Mais alors, pourquoi est-il arrivé sur le site de Matignon ?

    Troisième hypothèse. Jusqu’au plus haut niveau, la machine à gommer la France, de même que la famille, serait en marche. La publication de ce rapport ne serait ni un accident de cabinet, ni un coup politicien. Ce serait le jalon d’un complot de grande ampleur et à long terme, celui des forces qui visent à construire le monde des individus libertaires et interchangeables, à réaliser cet homme « sans qualités » universel et tout entier inscrit dans le présent. Pour réaliser ce cauchemar entrevu par Tocqueville, cet idéal commun aux libertariens et aux sociaux-démocrates, il faut détruire les résistances des communautés « naturelles » qui donnent leur enracinement et leur identité à des personnes. Le premier coup a été porté contre la famille. Le second le sera contre la nation. La France ne doit pas renoncer à être elle-même, c’est-à-dire capable de rendre pleinement français celui qui le veut.

    Rapport Ayrault : il va falloir que les traitres à la France paient !

    Je me suis déjà exprimée sur le sujet du scandaleux rapport, vanté par Ayrault avant d’avoir compris l’étendue de sa gaffe, en perçant au plus vite l’abcès de colère qu’il avait produit en moi, mais il me semble que je n’ai pas extirpé toute l’ignominie de ce rapport ; il reste encore du pus, malodorant, en provenance directe du cloaque qui l’a produit.

    Car comment qualifier autrement tous ces traîtres qui sont venus la bouche en cœur, vendre leurs salades électorales, à commencer par le premier d’entre eux, promettant du « changement dès maintenant », d’être un « président pour tous les Français » (sous-entendu pas uniquement mes électeurs : foutaises !), ou encore qu’avec lui la République serait irréprochable » (comprendre, pas comme son prédécesseur : re-foutaises !), alors qu’à peine élus les scandaleux débordements, mensonges, trahisons … n’ont fait que croître, de jour en jour, sous les impulsions données à tour de rôle par l’un ou l’autre des ministres les plus cuistres qu’ait connus la Vème République.

    Sont-ils assez fourbes, tous ces vaniteux pour faire comme si les électeurs leur avait donné un chèque en blanc pour faire ce qu’ils veulent et uniquement cela, sans aucune considération pour les souhaits et demandes réitérés d’une grande majorité de citoyens.

    Eux se prétendant de si beaux esprits, seuls détenteurs des valeurs de cœur et de partage, ne s’offusquent pas de cette déviance de la  démocratie « à leur sauce », ayant permis la suprême injustice de donner 18 députés à un parti ridiculement représenté par une native « d’ailleurs » (souhaitant ni plus ni moins qu’annuler la commémoration de notre Fête Nationale !) et ayant fait un score minable, alors qu’inversement celui honni par tous les clans de menteurs, parce qu’osant dénoncer leur langue de bois, n’en obtient que2 pour un score 8 fois plus important !

     LA DEMOC RATIE EN FRANCE EN 2013

    Et pour cause : ce sont eux qui au fil du temps, droite comme gauche, se sont arrangés à chaque élection pour bidouiller à qui mieux mieux les règles de scrutin … de manière à ce qu’elles soient les plus avantageuses possibles à leurs clans, en même temps qu’elles pénalisent le seul parti qui leur fasse vraiment de l’ombre … les Français ayant compris depuis longtemps que les noms d’oiseaux qui volent d’une zone à l’autre de l’Assemblée Nationale, ne sont que l’expression de leur goût pour l’exotisme … puisqu’à chaque nouvelle échéance électorale, ils s’empressent bien vite de s’unir pour faire barrage à leur « ennemi » commun.

    Alors peut-on vraiment s’étonner aujourd’hui, qu’ils viennent de franchir un nouveau cap dans l’immonde crapulerie, inimaginable pour des gens honnêtes, avec ce coûteux rapport, dont certains commencent vite fait de se défausser, compte tenu des violentes et immédiates réactions  des citoyens qui commencent à sérieusement ruer dans les brancards.

    Comme le dit si bien Charles Consigny dans Le Point  http://www.lepoint.fr/invites-du-point/charles-consigny/consigny-ce-que-dit-vraiment-le-rapport-sur-l-integration-16-12-2013-1770011_1449.php

     « Pourquoi s’acharnent-ils ainsi sur les 674 843 km2 de territoire administrés par l’État français alors que la surface terrestre est estimée à 510 067 420 km2 ? Pourquoi ne laissent-ils pas tranquilles les habitants de ce petit hexagone mélancolique et ne vont-ils pas voir ceux qui n’ont pas hérité de l’histoire de la France, qui ne parlent pas le français, qui n’habitent pas des rues portant les noms des anciens présidents français, qui ne vivent pas comme on vit en France et qui n’ont pas la nationalité française ? Cela représente plus de 7 milliards de personnes sur les kilomètres carrés sus-cités, voilà qui devrait suffire à nos 250 qualifiés. »

    Parce que, à moins d’ajouter le masochisme aux nombreuses tares de ces crétins prétentieuxc’est tout de même aberrant, de vivre dans un pays dont on n’aime ni la Langue, ni les Habitants, ni l’Histoire, ni la Littérature … mais qu’en revanche on affectionne certaines ethnies bien spécifiques, dont les riches « apports culturels » au reste du monde leur semblent trop méconnus … Sans doute faut-il y voir une autre facette de leur fourberie qui sait très bien qu’ailleurs ils n’auraient pas du tout les mêmes avantages qu’en France.

    Alors tel le coucou éjectant de leur nid ceux qui se sont éreintés à le construire, pour s’y pavaner lui-même et y installer ses petits… nos insipides mais néanmoins retors « élus » se sont mis en tête de « virer de leur Terre », en les réduisant au silence, les Français qui ne les intéressent plus, afin d’y installer les peuplades qu’ils pensent pouvoir nous remplacer en tant qu’électorat plus souple.

    Mais ce faisant ils se mettent le doigt dans l’œil profondément, car ils ne veulent pas voir que les seules choses intéressant la grande majorité de ces prétendants à l’installation, ce sont les aides multiples que la clique des politiciens véreux, agite sous leur nez, tels des hochets ; sous couvert d’altruisme et de générosité alors qu’il s’agit surtout de s’attirer leurs bonnes grâces …

    Alors quand les ringards « Français de souche » seront totalement H.S., exterminés à coups d’opprobre et de lourdes charges asphyxiantes … sont-ce les nouveaux Français adulés qui délaisseront une confortable situation d’assistés chroniques pour aller se tuer au travail et  continuer à entretenir l’autre moitié des parasites : les imposteurs professionnels, planqués de l’Administration, qu’ils se nomment ministres, députés, sénateurs …  ou même président-bouffon   ?

    En attendant, voici le délicieux avenir que nous concoctent tous ces minables :

    LES RETRAITES AU TRAVAIL

    Patriotes français, de naissance ou de cœur, allons-nous les laisser faire ?

    N’en avez-vous pas encore assez de trimer, de vous priver, de vivre chichement… pour que des hordes de fainéants se pavanent à ne rien faire et vivent à vos crochets, sans même en avoir la reconnaissance du ventre, mais bien au contraire, le mépris, l’injure, la critique, aux lèvres et se réjouissent du délabrement de la France ?

    Il est plus que temps de riposter enfin en frappant un grand coup ! Montrons à ces minus QUI SONT LES  VRAIS FRANÇAIS !

    Le 26 janvier prochain, Jour de Colère, venez tous à Paris, rejoindre les différents groupes qui appellent un maximum de citoyens à venir signifier à tous ces vendus, que l’heure des comptes a sonné !

    J’y serai ! Foi de patriote, tellement blessée des coups bas portés à mon Pays que j’aime et qu’ils n’ont déjà que trop défiguré.

    Josiane Filio



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :