• la voix du peuple ?

    La vraie voix du peuple n’est possible que dans une nation homogène.

    La vraie voix du peuple n’est possible que dans une nation homogène. Une constatation simple et évidente : la démocratie ne fonctionne que sur un peuple uni, de souche commune, ayant les mêmes aspirations et la même histoire. Demander à un aggloméra un vote dans un pays divisé par l’origine et la religion revient à une seule chose : un recensement ethnique. C’est la faillite des interventions des grandes puissances depuis ces dernières années dans les pays africains. Divisés, issues de la colonisation, mélangés par des frontières quelquefois tracées avec une règle sur une carte d’état-major.

    Les pays européens issus des dernières guerres mondiales posent un problème identique et le cas de l’Ukraine en est une démonstration. Faire voter son peuple conduira forcément à la partition. Est-ce un mal ? Peut-être faudra-t-il un jour refaire le rééquilibrage ethnique et historique des nations pour mettre fin aux tensions persistantes dans tous ces pays. Mais les enjeux vitaux des accès à la mer, les énergies ou les matières premières empêchent cela. Contrairement au dogme européen, l’unification des nations aboutit à une impasse. La démocratie ne s’improvise pas, elle ne peut fonctionner que par l’unité d’un seul peuple.

    C’était le cas jusqu’à présent pour la France mais cela disparait peu à peu. Dans quelques années, les votes seront uniquement religieux et ethniques, les étrangers ont cessé de s’intégrer du fait de l’abandon de la politique d’intégration, avec comme résultat futur la disparition de notre démocratie actuelle. Voilà pourquoi il faut combattre le communautarisme mortifère et destructeur de la république. Il est vrai que pour les dirigeants, un pays divisé et sans racines communes est plus facile à manipuler, à garder sous la coupe de l’oligarchie présente. La vraie voix du peuple n’est possible à entendre que dans une nation homogène, et le racisme utilisé comme fausse barbe n’a rien à voir avec cela.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :