• la babouche vide

    Au pied de mon sapin, j’ai trouvé une babouche… vide !

    Vous n’allez pas me croire ! Devinez ce que j’ai trouvé sous mon (beau) sapin, le matin de Noël : une babouche (vide, bien sûr) ! Un soulier de sapin, comme aurait dit le père Claudel qui n’était pas le dernier pour le calembour, le contrepet et la calembredaine…

    Il faut dire que le mahométan répond toujours présent quand il s’agit de récolter quelque subside, gratification ou aumône, même non halal, de ce pays de mécréants et de ses habitants honnis d’Allah, de son prophète et de ses zélateurs.

    Bon, nonobstant, c’était Noël et puis c’est beau, c’est grand, c’est généreux, la France (comme disait qui vous savez) et j’ai donc déposé mon obole dans la pantoufle du vert, sous forme de chanson. J’espère qu’il aura compris le message…

    On parle de vous sans cesse, de vos opinions,

    Du prophète de mes fesses, de sa religion,

    Vous avez pour vous la presse, la télévision,

    Ils vous disent la jeunesse, pauvres petits…

    Ils vous disent la jeunesse, pauvres petits cons !

     

    Fils d’immigrés ordinaires, fils d’Allah sait qui,

    Un seul pied sur notre terre, tout vous est acquis,

    Surtout le droit de vous taire pour parler au nom

    De la France de nos pères, pauvres petits…

    De la France de nos pères, pauvres petits cons !

     

    Votre coran, votre idole et tous vos démons,

    Je m’en contre-foutrais comme de colin-tampon

    Si les Français que l’on berne n’prenaient pour de bon

    Vos vessies pour des lanternes, pauvres petits…

    Vos vessies pour des lanternes, pauvres petits cons !

     

    Si notre pays fait mine de couper les fonds,

    Si vos petites combines ne tournent plus rond,

    Si Allah vous turlupine en toute saison,

    Il y a des vols pour Médine, pauvres petits…

    Il y a des vols pour Médine, pauvres petits cons !

     

    Quand vos haineuses colères, quand vos exactions

    Nous feront perdre nos nerfs et notre raison,

    Nous vous mènerons une guerre à notre façon

    Et vous bouterons de nos terres, pauvres petits…

    Et vous bouterons de nos terres, pauvres petits cons !

     

    (librement détourné de Pauvres petits c…, de Jean Ferrat :

    https://www.youtube.com/watch?v=xAASrWEO2Ec)

    Heureuses fêtes de fin d’année à tous les intraitables riposteurs !

    Raphaël Delahaut


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :