• l'UOIF ?

    Dimanche, je ne serai pas à la marche aux côtés des complices des assassins de Charlie Hebdo

     uoifOn ne peut en croire ses oreilles. Non seulement Valls et Hollande se muent en organisateurs de manifestation, décidant de qui pourra ou ne pourra pas participer à la marche de dimanche prochain, non seulement les politiques et les journalistes passent leur temps à faire des pronostics sur les présents et les absents, oubliant la gravité de la situation, transformant la marche en hommage aux tués en pauvre ballet politicien, mais les présents marcheront aux côtés de l’UOIF… L’UOIF, émanation des Frères musulmans, organisation terroriste interdite dans nombre de pays, même musulmans… L’UOIF dont la figure de proue, en France, est Tarek Oubrou.

    Joachim Véliocas, dans Ces Maires qui courtisent l’islamisme, rappelle que Tarek Oubrou a donné force conférences, très laudatives, sur le fondateur des Frères musulmans, Hassan Al-Banna. Il y explique qu’il est « dans la nature de l’islam de dominer, d’imposer sa loi à toutes les nations et d’étendre son pouvoir dans le monde entier« . Il répète volontiers qu’il faut restaurer le califat, que la frontière entre deux pays est une hérésie méprisable pour l’islam et que « les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les musulmans ». Tarek Oubrou, encore, cite volontiers ceux qu’il appelle « rénovateurs de l’islam », par exemple Rachid Rida, adepte de la polygamie, réticent à l’éducation des filles, qui voulait chasser du monde musulman les innovations occidentales ou Ibn Taymiyya, théologien de référence pour les islamistes, qui explique pourquoi le délit de blasphème mérite la peine de mort et pourquoi il faut faire le dhijad contre les mécréants et les tuer…

    D’ailleurs Qaradawi, interdit de territoire français depuis les assassinats commis par Merah, était régulièrement invité au Bourget pour le salon annuel de l’UOIF et il fait partie du conseil scientifique de l’école d’imam du CFCM (qui appelle également à manifester dimanche) à Saint-Léger-du Fougeres. Qaradawi, celui qui invite les musulmans à finir le travail d’Hitler sur les juifs, à tuer les homosexuels et les apostats…

    Alors, dire que les inspirateurs des Frères musulmans sont les amis des assassins musulmans de jeudi et vendredi dernier est cohérent.

    Alors dire que les Frères musulmans sont les amis des assassins musulmans de jeudi et vendredi dernier est cohérent.

    Alors dire que l’UOIF est le complice des assassins musulmans de jeudi et vendredi dernier est cohérent.

    Alors, manifester aux côtés de ces gens-là, c’est manifester aux côtés des complices des assassins musulmans de jeudi et vendredi dernier.

    Comment tous les dhimmis qui nous gouvernent, tous les bobos à l’abri dans leur tour dorée osent-ils faire à Charb et les autres l’insulte suprême de manifester aux côtés de ceux qui refusent le droit au blasphème et la liberté d’expression en bons musulmans ?

    Comment osent-ils s’aplatir ainsi devant l’islam alors que les corps des victimes de l’islam sont encore chauds ?

    Nous allons assister dimanche à la pire insulte faite aux morts. La connivence des intérêts politiciens et le mépris du peuple.

    Nous n’y serons pas. Et vous ?

    Christine Tasin


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :