• l'Islam et l'Esclave

    Mohammed Hamidullah, l'Hypocrisie musulmane

    Mohammed Hamidullah est "un érudit, théologien et chercheur musulman, diplômé en Droit musulman international, et docteur en philosophie et docteur ès lettres" (wikipédia).
    Il est surtout connu comme auteur d'une des traductions du coran les plus utilisées dans le monde francophone (avec celles d'Albert Kasimirski et de Régis Blachère).
    Il est aussi l'auteur d'un livre intitulé "Initiation à l'islam", dont voici quelques citations (§ 195, p. 91 et 92):  


    A Un Arabe ne peut pas être esclave 

     

    • "Le prophète de l'islam interdit totalement l'assujettissement des Arabes à l'esclavage, comme le cite as-Sarakhsiy [Mabsut, X40 et X118; quant aux non-Arabes, le coran (24.33 ) ordonne que, si un esclave se montre prêt à payer sa valeur à son maître et s'il y a du bien dans l'esclave, le maître ne peut pas refuser d'accepter cette offre; au contraire, le tribunal le contraindra de donner à l'esclave de gagner de d'épargner l'argent nécessaire pour racheter sa liberté et il sera même exempt de servir son maître entre-temps".


    Ce qui amène les commentaires suivants:

    1° les Arabes sont la "race aryenne" (ça vous rappelle quelqu'un? Normal...).

    2° les Arabes ont le droit de prendre toutes les autres communautés en esclavage, y compris d'autres musulmans.
    Hamidullah trouve confirmation de ce qu'il écrit dans le coran:

    "Vous êtes la meilleure communauté qu'on ait fait surgir pour les hommes vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah (3.110). 

    C'est d'ailleurs ce que firent les Arabes en Afrique du Nord, en déportant les femmes amazighes vers leurs palais-lupanars asiatiques. 
    3° Comment un esclave pouvait-il (peut-il en général) épargner la somme nécessaire à son "rachat", puisque par définition, il ne possède rien?
    4° Et comment pourrait-il acquérir cette somme, colossale pour lui, même si un tribunal oblige son maître à lui permettre de gagner de l'argent par son travail? 

    Mais surtout:
    5° les musulmans, et particulièrement les Arabes des Emirats, sont bien les personnes les plus racistes du Monde, adeptes d'un racisme des plus primaires. Un racisme institutionnalisé puisqu'il est inscrit dans la charia et que la charia est la base légale du Droit de l'ensemble des pays musulmans. 


    B L'esclavage musulman est un bien pour l'humanité 

     

    • "Le but de la légalité de l'esclavage en islam n'est point d'exploiter un malheureux être comme nous. Loin de là, son objet est d'abord de procurer un toit aux prisonniers de guerre qui ont tout perdu et qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas êtres rapatriés. En second lieu, on cherche à les éduquer  et à leur procurer l'occasion la meilleure d'acquérir la culture, en milieu islamique, et sous le gouvernement de Dieu".  


     


    1° "Pour une raison ou une autre": peut-être parce que ces pauvres gens ont été razziés, et que leurs maisons ont été détruites par leurs "sauveurs" Arabes qui les prennent en pitié et les transforment en esclaves? Bien entendu, c'est également pour leur rendre service, qu'ils sont ainsi dépouillés de tous leurs biens puis "recueillis": grâce aux arabo-musulmans, ils ils ne se retrouvent pas à la porte!

    2° "Rapatrier les prisonniers de guerre": Les rapatrier où? Quasiment toutes les guerres musulmanes sont des guerres de conquête et d'expansion. Donc, les prisonniers musulmans étaient déjà bien ... chez eux!


    3° Puis, "on cherche à les éduquer". 
    - Vivant en France depuis 1948, Hamidullah ne pouvait pas ignorer que l'esclavage a été aboli dans le Droit français depuis longtemps. Ce qui ne l'empêche pas d'en faire une véritable apologie, à usage des musulmans. Et sans être inquiété d'aucune manière. 
    - Pour lui, l'islam constitue une "chance" pour ces nouveaux esclaves! Par exemple, avant l'arrivée de leurs bienfaiteurs musulmans menés par Mahomet, ils vivaient dans la "jahiliya", l'ignorance, c'est-à-dire qu'ils étaient influencés par les civilisations qu'ils avaient l'habitude de côtoyer: assyro-babylonienne, syriaque, perse et également gréco-romaine par la présence des chrétiens. C'est ainsi que ces "ignorants" calculaient l'année sur 13 mois de 28 jours, ce qui fait que l'année de ces sauvage comptait 364 jours. Heureusement, Mahomet est venu leur apporter son savoir et sa science: l'année lunaire de 12 mois de 28 jours.
    - On peut se poser la question de savoir à quel genre de sciences, de littérature, ou à quel activité artistique vont-ils être éduqués, ces chanceux? Ces activités sont haram en islam, contrairement à la copulation à répétition avec ces mêmes esclaves. Le gourou Mahomet n'a-t-il pas interdit les instruments de musique et le chant? Sauf bien sur la psalmodie et le chant du muezzin, si cher à B. Hussein Obama, frère du célèbre Malik Obama, le membre de la Jamaat al-Ikhwan al-Muslimin et copain des assassins du HAMAS. Le gourou sanguinaire, comme il s'est désigné - rapporté par un grand exégète - a fait décapiter toutes les poétesses qui ont eu le malheur de croiser son chemin ou celui de ses sbires.


    C L'esclavage musulman est strictement codifié

     

    • "On obtient des esclaves uniquement dans une guerre légitime, engagée par le gouvernement de l'Etat. Les razzias privées, les incursions pour kidnapper les hommes ou même la vente d'enfants par leur parents n'ont absolument aucune valeur légale".

     

    1° Les initiatives personnelles sont ainsi interdites. Seules sont légitimes les opérations (guerres ou razzias) effectuées au nom de l'islam.
     
    2° Hamidullah n'évoque pas le sort des femmes et des petites filles. Non pas qu'elles étaient épargnées, ou qu'on doive les épargner, bien au contraire. Comme l'avait pratiqué Mahomet et ses compagnons, elles sont destinées à être esclaves sexuelles avant d'être vendues aux marchés aux esclaves. Du temps de Mahomet, quelques-unes échappèrent à ces viols, mais la motivation n'avait rien d'honorable, puisque justifié uniquement par l'appât du gain de Mahomet et de ses compagnons: une gamine vierge se vendait beaucoup plus cher qu'une femme mûre non engrossée, qui elle, se vendait plus chère qu'une femme enceinte. Pour les jeunes vierges, c'était juste un répit: leurs nouveaux maîtres allaient bien sûr leur faire subir le même sort. 
    Ô apôtre d’Allah! Nous avons des captives comme part du butin et avons quelque intérêt dans leur prix. Quelle est ton opinion sur le coïtus interruptus (al-’azl) ? Le prophète dit : "C’est mieux pour vous de ne pas le faire. Il n’y a pas une âme qu’Allah a destinée à exister qui viendra sûrement à l’existence" (hadith sahih al-Bukhari, 3.34.432).
    3° "La vente d'enfants par leurs parents": cette phrase suffit à légitimer et à légaliser la vente d'enfants - sauf ses propres enfants. Ce qui a été pratiqué également par Mahomet. Les jeunes garçons étaient parfois épargnés: destinés à grossir les troupes de Mahomet, ils étaient circoncis et endoctrinés à l'islam.
     
    ___________________________________
     

    Dans tous les domaines, l'islam est égal à lui-même: il est monstrueux. Monstrueusement hypocrite: si on prend des esclaves, c'est pour leur permettre d'acquérir culture et savoir. Mais derrière ces mots d'une sournoiserie sans bornes, on devine de quel savoir il s'agit: celui du livre unique, l'al-coran, ou Qor-Âne.

    D'ailleurs, le grand tartufe et dissimulateur qu'est Mohammed Hamidullah le dit à la fin du chapitre sur l'esclavage: la seule culture qui compte est celle imposée par le gourou Mahomet.

    Question: est-il temps de mener une action d'interdiction de l'islam en Occident? Ou bien, doit-on attendre encore un peu? Le temps que l'islam prolifère un peu plus et réussisse à imposer sa Loi? Une loi qui ferait qu'une des premières mesures instaurées dans les futurs Califats d'Europe serait le rétablissement de l'esclavage. Car pour fonctionner, l'islam a besoin d'esclaves, toute son Histoire le prouve.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :