• l'Islam c'est comme la Peste

    Sami Aldeeb : on ne peut pas laisser l’islam infecter la France

    islamisme_maghrebSérie d’interviews du professeur Sami ALDEEB, regroupées

    Dans cette vidéo 9, le professeur Sami ALDEEB définit la menace de l’islam en Europe et propose une série de mesures pacifiques aptes à la réduire.

    L’ISLAM A-T-IL GAGNÉ LA BATAILLE DE LA PEUR ?

    https://www.youtube.com/watch?v=Q2O9qwRuK4E

    Trois forces se partagent le climat de la peur en Europe :

    • Le terrorisme islamique : celui qui menace et tue dans le réel, celui qui crée une peur diffuse et qui fait taire si efficacement toutes critiques contre le coran et Mahomet.
    • La sémantique islamique des associations extrémistes, defrançais sans souche: celle qui « condamne » du bout des lèvres les actes, tout en les justifiant en fin de phrase: »ils l’ont bien cherché en insultant le prophète » et en se présentant en victimes persécutées, stigmatisées, en danger d’amalgame… Scénario de mensonge répétitif et affiné avec le temps.
    • Les politiques, les médias, les églises, les « élites » : à la foisincompétents par ignorance, phobiques devant le danger, ils pratiquent la politique du déni massif de la violence et de la haine, fondatrices dans l’islam. Et, forts des dividendes électoraux espérés, ils s’abritent derrière la façade ridicule d’un islam « religion de paix, d’amour et de tolérance », aux antipodes de la réalité.

    En fait, nombre de personnalités, y compris ceux qui reprennent les poncifs de ces idées angéliques, sont terrifiés par l’absence de solution pacifique aux problèmes posés par l’expansion interne de l’islam dans nos pays.

    Cette peur a pour effet une fuite en avant dramatique dans la construction d’une néo réalité, la démission et la lâcheté des pouvoirs de l’Etat, dans l’absence de mise en œuvre d’actions parfois simples comme l’application de la loi.

    Les propositions supposées concrètes, annoncées à grand renfort de menton, ne passent en général pas la barrière de la réalité :

    • le contrôle des mosquées est impossible, faute de moyens,
    • la « formation » de bons imams, qui ne peuvent qu’enseigner, au mieux, les fondamentaux de l’islam, en rien différents des extrémistes.
    • Sans parler de la sottise consternante des secours téléphoniques pour pallier aux départs de tueurs vers des contrées romantiques

    …et autres hochets stériles

    Souvent, les actes des politiques renforcent tout bonnement la prise de pouvoir des plus fanatiques et des plus manipulateurs : en leur offrant, au mépris de la loi, des sommes considérables sensées faciliter les bonnes relations : constructions de mosquées avec des millions d’euros prélevés sur les contribuables impuissants, sans contrôle et sans utilité publique.

    Qui peut penser honnêtement que l’islam s’est intégré en Europe depuis qu’on le finance et qu’on l’enjolive ? Alors qu’il a formé une communauté endogamique, qu’il s’est identifié à ce qu’il ya de plus archaïque dans ses «valeurs médiévales, et que les voiles importés d’Arabie Saoudite fleurissent comme autant de séparation discriminatoire, comme jamais ils n’existaient il y a seulement 20 ans ?

    Qui peut croire encore que l’extrémisme, la radicalisation (retour auxracines de l’islam) n’occupe pas le terrain et ne fascine pas (ne fascise pas) la jeunesse islamique ?

    Avec des yeux grands ouverts, devant ce tragique état des lieux, dans la PEUR de l’avenir incertain, mais en impasse, quelles solutions pacifiques peuvent alors s’imaginer ?

    …en dehors de la résignation , du défaitisme dépressif, de la collaboration soumise aux futurs conquérants, du déni névrotique de la réalité en attendant que les évènements décident par leurs pesanteurs propres ?

    Napoléon, en son temps, avait proposé une forme de charte de « bonne conduite » civique aux juifs de France, en leur demandant de s’y conformer afin de devenir des citoyens à part entière… Ce qu’ils choisirent, après bien de discussions, pour le mieux être de tous.

    La seule issue au problème islamique en France, c’est de proposer aux représentants musulmans une CHARTE, les enjoignant, entre autres :

    – de reconnaître les lois républicaines, humaines et évolutives, et non la charia, ensemble de lois étiquetées divines, déjà condamnée par le Conseil Européen des Droits de l’Homme

    – de reconnaître la liberté religieuse, la liberté d’abandonner l’islam sans encourir de menaces de mort physique ou sociale,

    – de reconnaître l’égalité des droits hommes/femmes

    – de reconnaître, réellement, la laïcité, c’est-à-dire la séparation du religieux et du politique. Toutes les constructions d’édifices cultuels doivent revenir à l’entière charge des croyants et non à l’Etat qui n’a pas à les subventionner.

    L’acceptation de ces évidences permettrait de mieux intégrer une communauté en rupture avec la communauté nationale et européenne. Ces propositions pacifiques limiteraient les dangers d’implosion civile, sans doute plus proches que l’on ne le croit.

    Guy SAUVAGE


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :