• l'Histoire a forgé notre Identité

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    http://youtu.be/iOSrnjcvh24

    http://www.generation-identitaire.com/

    Bloc identitaire

    Image illustrative de l'article Bloc identitaire
    l
    Présentation
    Président Fabrice Robert
    Fondation 6 avril 2003
    Siège BP 13
    06301 Nice Cedex 04
    France
    Idéologie Identitarisme,
    Régionalisme,
    Ecologisme,
    Anti-Islamisme
    Couleurs Bleu
    Site web www.bloc-identitaire.com

    Le Bloc identitaire – Mouvement social européen est un mouvement politique1,2 français créé le 6 avril 2003. Il s'agit d'une composante d'un courant dit « identitaire », apparu au cours des années 2000 à la suite de la dissolution par le ministère de l'intérieur Français d'Unité radicale3. Le logo du mouvement représente un sanglierstylisé.

    Généralement classé à l'extrême droite de l'échiquier politique4,5,6,7, le BI promeut l' "alter-europe" et une certaine forme de régionalisme8. Il tient, dans sa « quête de respectabilité »9, à « se démarquer de l'antisémitisme et de l'antisionisme » et est « principalement préoccupé par la croissance de l’islam en Europe et le caractère désagrégateur du multiculturalisme »10Dominique Venner est un des penseurs qui influence le plus le mouvement6.

    Le Bloc revendique 2 000 adhérents4 et a rassemblé près de 600 militants lors de sa convention qui s'est tenue àOrange en octobre 200911.

    «France : une guerre des identités»

    Article de Nicolas Truong, journaliste au Monde, sur les «querelles identitaires» en France

    Dans un monde en panne de collectif et d’idéal fédérateur, chaque communauté revendique son identité. A droite comme à gauche, entre nationalisme et multiculturalisme, défense de la francité et quête de religiosité, la société française semble en proie à de multiples quêtes et querelles identitaires.

    A droite, c’est autour de l’identité blanche et chrétienne, hétérosexuelle et souverainiste que la mouvance identitaire cherche à fédérer des citoyens heurtés par la grande mutation anthropologique qui est en cours en Occident.

    Car le mariage gay et la société pluriculturelle, l’érosion de la domination masculine et les nouvelles générations numériques constituent un changement sans précédent des moeurs et des comportements.

    Avec une (sainte) alliance de circonstance, une frange agissante des musulmans et des chrétiens de France communie dans le retour aux valeurs ancestrales et familiales qui seraient immuables. Au prix d’omissions et de raccourcis historiques, une certaine France est bien décidée à prendre sa revanche sur la révolte de Mai 68, prompte à manifester son désir d’un retour à l’ordre et à l’autorité face aux dérégulations libérales et aux bouleversements sociétaux.

    A gauche, c’est le multiculturalisme qui a longtemps fédéré la demande d’identité. Face aux discriminations et aux échecs d’une République à mettre en application ses principes sur l’intégration, de nombreuses associations sont passées de la défense des droits à l’affirmation de soi


     


    http://youtu.be/vi7jp7gfjv0


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :