• l'Europe n'est pas fait pour vous

    Vous même, vos parents ou grands parents êtes nés dans des pays ou brille le soleil, ou la température ne descend pas au dessous de moins quinze degrés ou les rues ne sont pas envahies par les chiens ou il n'y à pas de cochon ou de produits contenant du porc (bonbons ), ou l'on se permet d'interrompre le travail pour la prière ect...ect ... Ne venez et ne restez pas en Europe

    ci-dessous Bruxelle, mais on pourrait citer la France, la Suisse qui a dit clairement quelle ne voulait plus de vous et de vos mosquées et bien d'autres pays européens

    qui hélas non plus les capacités ni les moyens de subvenir à vos besoins . Vous trouverez bientôt bien moins d'avantages à rester chez nous qu'à retourner chez vous, et au moins là bas vous y parlerez votre langue sans que celà dérange qui que ce soit dans la rue, vous vous habillerez et vous addonerez à vos pratiques et coutûmes sans blesser personne.

    http://www.youtube.com/watch?v=zMtQxnaX5_Y&feature=player_embedded

    Immigration : formidable pied de nez des Suisses aux socialistes français

    Les Suisses sont des gens formidables. Comme en 2009 lors de la votation sur les minarets, l’UDC, seule contre tous, a réussi à gagner une votation que tout le monde lui voyait perdre. Pierre Cassen, dans deux articles, l’un sur notre journal, et l’autre sur Boulevard Voltaire, expliquait les enjeux de ce vote sur l’immigration massive et la libre circulation des personnes.

    http://ripostelaique.com/9-fevrier-votation-suisse-pour-stopper-limmigration-massive.html

    http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/immigration-la-votation-suisse-qui-defie-lunion-europeenne,48928

    Pourtant, l’ensemble des partis, le gouvernement fédéral, les gouvernements cantonaux, les organisations patronales et syndicales, sans parler des médias bien-pensants, avaient appelé à voter contre la proposition du parti d’Oskar Freysinger. Mieux, l’Union européenne avait brandi des menaces contre les produits d’exportation suisses (60 % de l’activité économique) et la commissaire luxembourgeoise Viviane Reding avait fait savoir que Bruxelles ne tiendrait pas compte de l’expression du peuple suisse.

    Bien évidemment, pour l’Union européenne, qui espérait une victoire du non, et montrer aux autres peuples européens que même les rebelles suisses avaient compris la nécessité de la libre circulation des personnes, ce résultat est une catastrophe dont les dirigeants vont s’empresser, fidèles à leur surnom d’UERSS, de ne pas tenir compte. Mais le dogme européiste sort affaibli de ce résultat.

    La victoire de l’UDC est un nouveau séisme en Suisse, mais surtout un formidable encouragement pour l’ensemble des peuples européens, confrontés à une immigration massive, majoritairement africaine, en période de chômage de masse et de montée, partout, de la menace islamiste



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :