• l'art de faire dire aux gens ce qu'ils n'ont pas dit

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>

    Voilà Eric Zemmour accusé de vouloir déporter 5 millions de musulmans !

    http://www.lepoint.fr/societe/zemmour-le-roquefort-ou-la-valise-16-12-2014-1890188_23.php

    Décidément, les amours marchent fort en ce moment entre la gauche de la gauche et les islamistes. Ce samedi, Caroline Alamachère nous parlait des Assises contre l’Islamophobie, où le NPA de Besancenot côtoyait joyeusement l’UOIF des Frères Musulmans, pour nous expliquer que l’islamophobie était du racisme. Cette fois, nous assistons à une autre pas de deux, avec d’autres acteurs.

    TCHOMelenchon-ZemmourMélenchon et les associations musulmanes sont en émoi. Le premier a découvert une interview du journaliste du Figaro, datant du 30 octobre 2014, accordée au Corriere de la Sera ? Et qu’ose dire ce misérable, « fer de lance de la pensée d’extrême droite », pour reprendre les mots du lieutenant de Méluche, le cafard Alexis Corbière, celui qui, faute d’avoir pu faire interdire les Assises contre l’islamisation de nos pays, avait sommé Goasguen de ne pas accepter Pierre Cassen et Christine Tasin dans sa mairie, en 2011, après avoir essayé de faire interdire les livres de Lorant Deutsch.

    Eric Zemmour a eu le culot, dans une interview, de prononcer ces mots : « Les musulmans ont leur propre code civil, le Coran. Ils vivent entre eux, dans les banlieues que les Français ont été contraints de quitter ».

    Le journaliste demande à Zemmour s’il compte déporter 5 millions de musulmans. Loin de se démonter, ou de pousser des cris épouvantés, Eric Zemmour répond par des faits, incontestables historiquement : « Cela semble irréaliste, mais qui aurait imaginé dans les années 1940 qu’un million de pieds-noirs quitteraient l’Algérie 20 ans plus tard pour revenir en France ? Ou que, après la guerre, 5 ou 6 millions d’Allemands quitteraient l’Europe centrale où ils vivaient depuis des siècles ? »

    Et le bougre ose aggraver son cas ! « Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans au milieu des Français, amènera le chaos et la guerre civile. Des millions de gens vivent en France et ne veulent pas vivre à la française. »

    Naturellement, le journaliste lui demande ce qu’est vivre à la Française. Là encore, l’auteur du grand succès « Le suicide français » ne fuit pas la question : « C’est appeler ses enfants d’un nom français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. C’est blaguer dans les cafés, faire la cour aux filles. Aimer l’histoire de France, se sentir dépositaire de cette histoire et vouloir la continuer, là je cite Renan ».

    Forcément, de tels propos, dès qu’ils sont connus, suscitent les gémissements habituels. La machine répressive se met donc en branle, les cerbères s’agitent. Première étape, le cafard Mélenchon, ridiculisé lors de ses débats avec le journaliste du Figaro, pleurniche sur la gravité de tels écrits. En publiant son article, il ne peut pas ne pas savoir que le lynchage du journaliste va se mettre en place. C’est son objectif, et il espère qu’on dira que c’est lui qui a alerté les masses contre ce « grave dérapage ».

    Canal Plus et Le Grand Journal sautent sur l’événement, et font venir le journaliste italien auteur de l’interview. Robert Ménard est invité sur le plateau, et encouragé à dire du mal de son ami, ce qu’il refuse. Natacha Polony nous fait son numéro de chochotte, expliquant qu’il faut dire « des musulmans », plutôt que « les musulmans ». Apathie conteste qu’on ne puisse pas parler d’immigration librement en France. Le journaliste italien fait remarquer que l’article a été titré sur le succès du livre, et pas du tout sur cette phrase, prononcée en fin d’interview. Mais cela y est, la machine s’emballe, les commissaires politiques peuvent entrer en action.

    CazeneuvezemmourMessage reçu par l’islamo-collabo qui nous sert de ministre de l’Intérieur, celui qui dit que faire l’apologie du djihad n’est pas un délit, et qui propose un numéro vert pour les apprentis décapiteurs.

    Message reçu sur les réseaux sociaux, où se met en place un groupe « Zemmourdeportemoi ». Naturellement, le terme n’est pas neutre, puisque, pour cette clique, les musulmans sont les juifs du 21e siècle…

    Message reçu par le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), par son Observatoire contre l’Islamophobie, interpelle les pouvoirs publics pour qu’ils fassent taire le journaliste. Cela nous rappelle un autre type de mouchard, le nommé Guillaume Weill-Raynal, qui, dans Le Nouvel Observateur, avait interpellé Taubira, puis les associations dites antiracistes et leur avait demandé d’agir pour qu’un article de Christine Tasin, paru sur Boulevard Voltaire, soit poursuivi devant les tribunaux. Sur les ondes, un autre cafteur, l’islamo-journaleux Claude Askolovitch, avait relayé la campagne, déformant grossièrement les propos de la présidente de Résistance républicaine.

    Les prétendus antiracistes, ou les organisations musulmanes, oseront-ils traîner le journaliste devant les tribunaux pour la deuxième fois ? Grave dilemme pour les maîtres-censeurs. Ne pas le faire, c’est encourager d’autres sites à relayer impunément ces propos, ce qui serait insupportable pour la bien-pensance et ses maîtres. Mais le poursuivre, c’est en faire un martyr, et les faire passer encore davantage pour ce qu’ils sont, de minables délateurs-racketteurs. Mais ce serait apparemment le choix opéré, à l’heure actuelle, par Sos Racisme.

    Ri7Sopo-sifaoui

    A noter, simple détail, que jamais Eric Zemmour n’a dit qu’il fallait déporter 5 millions de musulmans, dans cette interview qui date juste d’un mois et demi. Le journaliste italien
    Montefiori le reconnaît, qui dit : « Il faut préciser qu’Éric Zemmour n’a pas employé ce mot. Au terme d’une conversation sur Le suicide Français, les échecs de l’assimilation et du modèle multiculturel, je lui ai posé la question suivante. «Mais vous ne pensez pas que ce soit irréaliste de penser qu’on prend des millions de personnes, on les met dans des avions…» il ajoute «ou dans des bateaux», et je reprends «pour les chasser»? Ce que j’ai résumé dans la formule qui fait scandale. »

    Eric Zemmour s’est contenté de ne pas dire « non », à cette question, et d’expliquer que cela s’est déjà fait, dans l’Histoire de France et de l’Europe, il n’y a pas si longtemps que cela. Mais ces imbéciles, en voulant se farcir Eric Zemmour, font savoir aux Français – à qui on dit depuis des années que puisque la plupart des musulmans sont Français, nés en France, ils ne peuvent partir de ce pays – qu’historiquement, il y a eu des précédents, et que c’est donc possible de procéder à des déplacements massifs de population.

    Avec d’autres mots, Riposte Laïque et nos conférenciers tiennent exactement les mêmes propos, depuis plusieurs années, et citent de telles références historiques. Les Identitaires expliquent que la seule manière d’éviter la guerre qui se prépare en France, c’est d’opérer la remigration massive de ceux qui refusent de se soumettre aux règles de la République, à cause de l’islam ou d’autres coutumes communautaristes incompatibles avec la France. Cela paraît pourtant être le bon sens, et un référendum sur cette question serait sans appel. Hollande et son scandaleux discours immigrationniste et de lèche-babouches, prononcé ce lundi, ou Mélenchon, délateur et agent de l’islam au service du Grand Remplacement, livrent notre peuple aux soldats d’Allah, consciemment. Et les imposteurs antiracistes, comme les prétendus antifas, sont leurs chiens de garde. C’est la réalité, et les Français le sentent bien, à un moment où 15.000 Allemands, à Dresde, derrière Pegida, manifestaient contre l’islamisation de leur pays.

    En attendant, le mérite d’Eric Zemmour est d’avoir formulé ces faits historiques avec une grande clarté. Ainsi, grâce à sa notoriété, et à la publicité que font à ses propos les cafards et autres mouchards du net, ils sont désormais connus par un maximum de personnes, et susciteront forcément une réflexion salvatrice pour la société française.

    Merci les balances, si vous n’existiez pas, il faudrait vous inventer.

    Paul Le Poulpe


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :