• il faut sauver ASIA BIBI

    Il faut sauver Asia Bibi !

    asia-bibi
    Le 18 octobre 2014
    Laissons leur silence aux lâches qui nous gouvernent et soyons nombreux à venir réclamer sa libération devant l’ambassade du Pakistan, jeudi 23 octobre à 19h.

    Les Chrétiens d’Irak continuent à souffrir le martyr, et c’est parce qu’ils ont fui la mort promise par l’Etat Islamique que 120.000 d’entre eux sont encore déplacés, sans autre ressource que leur foi immense qui les garde vivants… Ils sont les victimes de monstres, reconnus comme tels.

    Asia Bibi est elle victime d’une loi, votée par un gouvernement officiel. Asia Bibi, mère de cinq enfants, est condamnée à mort depuis quatre ans à cause d’une loi contre le blasphème qui punit de mort celui qui oserait poser des questions sur l’islam ou la vie du « prophète ».

    En 2009, elle avait été inculpée pour blasphème après avoir été menacée de mort par des habitants de son village. Quel était alors son tort ? Elle avait apporté de l’eau à des femmes musulmanes qui la refusèrent, la déclarant « haram », parce que portée par une Chrétienne. Une discussion houleuse avait alors éclaté pendant laquelle Asia Bibi s’était dit fière d’être Chrétienne parce que Jésus-Christ était mort sur une croix pour sauver l’Humanité. Elle avait ensuite demandé aux musulmanes ce que le prophète Mahomet avait fait pour elles ?

    Les femmes en question étaient partis se plaindre à l’imam du village.
    Rapidement, des hommes étaient venus frapper Asia Bibi chez elle, s’en prendre à sa famille avant que la police ne la récupère et qu’elle soit alors inculpée… En novembre 2010, elle était condamnée à mort. L’appel de ses avocats vient d’être rejeté, la peine capitale est confirmée.

    Très médiatisé, son cas avait provoqué quelques réactions, notamment au Pakistan. Salman Taseer, le gouverneur du Pendjab, et Shahbaz Bhatti, ministre fédéral des minorités religieuses, avaient même été assassinés par des islamistes après avoir pris sa défense et réclamé l’abrogation de la loi contre le blasphème…

    Ici, où personne ne risque –encore- la mort en défendant cette femme, symbole de ces Chrétiens persécutés partout dans le monde, le silence est une fois de plus assourdissant. Meriam, la jeune soudanaise heureusement sauvée n’est pas une exception. La persécution des Chrétiens n’est pas une mode médiatique, c’est une atroce réalité quotidienne, partout dans un grand nombre de pays musulmans (et communistes par ailleurs…) et l’Occident continue à se taire.
    Pire encore, ces pays qui persécutent et menacent les Chrétiens demeurent des "amis" de nos gouvernements successifs. Leurs ambassades ici ne risquent rien, les partenariats commerciaux ne sont jamais remis en question, leurs gouvernants sont toujours accueillis en grande pompe…

    Il est clair que nos "élites" médiatiques et politiques se font plus ou moins directement les complices de ces horreurs par leur silence et leur passivité. Plutôt que de passer leur temps à se faire les exégètes de l’islam à la place des musulmans, nous, Français, aimerions les entendre condamner fermement ces horreurs et les voir user de tout leur pouvoir diplomatique pour les empêcher.

    Mais ne les attendons pas, nous risquerions de ne rien faire non plus. Asia Bibi confiait à Noël dernier, du fond de sa prison « si je suis encore vivante, c’est en raison des forces que me donnent vos prières ». Que sa force nous fasse haïr notre tiédeur. Cette femme réclame la prière de ceux qui le veulent mais mérite le soutien de tous les hommes libres.

    Laissons leur silence aux lâches qui nous gouvernent et soyons nombreux à venir réclamer sa libération devant l’ambassade du Pakistan, jeudi 23 octobre à 19h.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :