• FRONT NATIONAL DE LIBERAYION

    Front National de Libération, FNL, c’est un bon nom pour le grand mouvement dont la France et l’Europe ont un besoin urgent, en vue du renversement de la colonisation en cours, avant qu’il soit tout à fait trop tard. On ne pourra pas nous accuser d’hostilité essentialiste à l’égard des Algériens : nous prendrons pour modèle leur propre force de libération, non sans lui conférer, j’espère, plus de douceur.

    Un pareil nom ferait également référence au Front national, bien sûr. Il ne s’agirait pas de le gêner si peu que ce soit : plutôt de lui rappeler l’ordre des urgences.

    Une troisième allusion serait au Front national primitif, celui de la Résistance. On a longtemps eu scrupule à suggérer des similitudes entre la situation actuelle et la période de l’Occupation ; on pensait grossir le trait en parlant de collaboration et de collaborateurs, et l’on n’arrivait pas à croire tout à fait que le gouvernement voulût vraiment changer de peuple et de civilisation. Pourtant, si n’était pas suffisant l’invraisemblable régime de deux poids deux mesures qu’applique la Justice contre le peuple indigène, on dispose à présent de déclarations et de photographies très explicites de MM. Cazeneuve, Valls ou Hollande lui-même pour signifier clairement où vont leurs préférences. Vincent Peillon ne nous apprenait-il pas récemment que le catholicisme était incompatible avec la liberté, contrairement à l’islam ? Ces gens veulent en finir avec nous comme civilisation : ce n’est pas du tout un fantasme. Les paris sont ouverts sur le nom du premier converti parmi eux.

    Partout en Europe les gouvernements trahissent leurs peuples originaires, même si tous n’y mettent pas la frénésie sado-masochiste de celui de la Suède, qui étale à la face du monde un éclatant désir de mort. On dirait que c’est d’Allemagne que vient le signal d’un réveil des nations, avec les manifestations hebdomadaires de Pegida. Emboîtons-leur le pas ! Soyons le Pegida français ! Au demeurant le FNL que j’imagine peut fort bien être européen, et même il le doit : Front National Européen de Libération.

    Je n’appelle pas à la violence, pas du tout : j’appelle à la présence. Que tous ceux qui refusent de toute leur âme l’horreur qui se fomente, le Grand Remplacement, se manifestent de toutes les façons concevables, selon leur degré de disponibilité, de liberté, de talent et de courage. Qu’en toute occasion qui se présente ils décident d’être là plutôt que pas là : qu’ils parlent, qu’ils écrivent, qu’ils témoignent, qu’ils diffusent, qu’ils affichent, qu’ils tweetent et retweetent, qu’ils partagent. Plus que d’argent nous avons besoin de compétences et d’expérience, webmatiques, militantes, médiatiques. L’idée n’est pas de se substituer à quelque groupe, mouvement, organisation ou parti existants que ce soit, mais de donner à une nébuleuse une consistance et un élan, pour qu’elle devienne la force d’un énorme refus.

    Personnellement je peux mettre à la disposition de qui veut les modestes forums de l’In-nocence et du NON, le second très peu actif et d’autant plus disponible pour des entrées en contact, des échanges d’idées, la mise sur pied de projets et de structures. Des forums éventuels, il y en a des dizaines d’autres : à commencer par celui que constitue, pour toutes les voix de la dissidence, Boulevard Voltaire. Plusieurs organisations appellent à une manifestation le 17 janvier à Saint-Martial-le-Vieux, dans la Creuse, contre la sinistre ferme des Mille veaux. De Gaulle disait que les Français sont des veaux : montrons que les veaux sont des Français comme les autres, et refusons pour eux le double supplice de la vie hors-sol et de la mort hallal. Tous les combats de l’in-nocence, de la non-nuisance, convergent là : contre le saccage du paysage, l’industrialisation de l’agriculture, la souffrance animale, l’islamisation. Première occasion magnifique, pour un très informel FNL, de témoigner à la Pegida son refus du changement de civilisation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :