• ET VIVE LA BRETAGNE

    Elliant (29). Des écriteaux en langue arabe à l’école primaire publique.

    elliant_ecole_primaire
    Le trilinguisme version Elliant 2015

    29/04/2015 – 09H00 Elliant (Breizh-info.com) – Les responsables de l’école primaire publique d’Elliant – petite bourgade de 3000 habitants située à côté de Rosporden – ont mis en place dans toute l’école, avec les enfants mais aussi le personnel, une signalétique quadrilingue en français, breton, anglais et… arabe.

    Ainsi, des parents d’élèves – interloqués – nous ont fait parvenir des photos qui parlent d’elles-mêmes : à côté du panneau indiquant le rez-de-chaussée, on peut lire « Rez an Hent » en breton, mais également la traduction en langue arabe. A côté du panneau indiquant les toilettes, on y lit « Toilets » en anglais, « Priveziou » en breton et là encore, la traduction en langue en langue arabe. Idem pour les escaliers (Stairs – Diri + langue arabe) .

    IMG_0186IMG_0188

    Nous avons eu l’explication directement auprès de la directrice de l’école, Mme Robin : « nous avons mis en place un projet d’école sur les langues étrangères » affirme-t-elle : « il y a une classe bilingue breton-français, d’où la signalétique en breton. Il y a également eu un projet avec les CM1 et CM2 en Angleterre, d’où la signalétique anglaise. Et nous avons également une famille syrienne, parlant arabe et français, et ayant un enfant à l’école, ce qui nous a conduit à mettre également la signalétique en arabe », le tout « dans un esprit d »ouverture » précise la directrice. « Nous aurions fait de même si nous avions eu un élève d’origine russe, chinoise ou grec ».

    Pour un élève sur les 225 que comptent les deux écoles (primaire et maternelle) réunies, une signalétique spéciale est donc mise en place, au nom de l’apprentissage et de l’ouverture à l’autre. Les enfants ont pourtant – selon l’Education nationale – pour premier objectif de maîtriser la lecture, l’écriture et le comptage en français à leur sortie du cycle primaire. 

    En 2013 – 2014 , les responsables de l’école d’Elliant avaient fait participer des enfants de CM1 et de CM2 à un « cycle de lutte contre le harcèlement » dans lequel les élèves avaient « échangé lors de débats et étudié le livret « Les petits citoyens et le harcèlement » » puis avaient « entrepris de jouer et de créer des petites saynètes », alors que les CM2 travaillaient sur la réalisation d’une affiche dédiée.

    L’initiative de l’école d’Eliant  devrait ravir la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, dont la nouvelle réforme des collèges  indique  – dans un langage tout droit sorti du film « vol au dessus d’un nid de coucous » – que « la visée générale des programmes de langues étrangères et régionales est d’aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs ».


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :