• Emplois fictifs au PS

    <script src="http://platform.twitter.com/widgets.js" type="text/javascript"></script>

    Partager <script src="http://static.ak.fbcdn.net/connect.php/js/FB.Share" type="text/javascript"></script>
     Que dire sinon que, comme en Afrique, chacun met sa tribu au pouvoir. Nous sommes bien nous aussi en république bananière.
    et quand il ne reste plus de place au gouvernement pour placer les petits copains, on les case à S O S Racisme < filiale du PS > animé par un certain harlem Désir . Association championne toutes catégories pour la création d'emplois fictifs
    1998. Premier couac dans son parcours politique. Alors qu’il est président de l’association SOS Racisme, il perçoit entre novembre 1986 et octobre 1987 un salaire fictif de 10 500 francs par mois (1600 euros) de l'Association régionale pour la formation et l'éducation des migrants pour un poste de formateur permanent. Une activité fictive qui lui vaut une condamnation à 18 mois de prison avec sursis et 30 000 francs (4500 euros) d’amende pour recel d’abus de confiance. Aujourd’hui, il considère cela comme une « erreur de jeunesse 


     
    Ce n'est pas un réel scoop , mais cela confirme  ...

    Transmettez car ce n'est pas le Désir d'HARLEM de le faire savoir !!

    .

    MERCI OMAR POUR TON COURAGE FACE A LA CAMERA !!!! ENFIN LA VERITE

     

    http://www.youtube.com/v/MX8SljhtqI4%26hl%3den_

    US%26feature%3dplayer_embedded%26version%3d3


    Abus de pouvoir, détournements, corruption : La France des passe-droits

    Abus de pouvoir des élus locaux mais aussi petite corruption du quotidien qui s’infiltre partout en France : sur les marchés où certains commerçants sont obligés de graisser la patte à des placiers de la mairie, dans un lycée où un professeur soutire de l’argent à des parents pour éviter l’exclusion de leur fils. Ces histoires sont-elles des cas isolés ou des pratiques de plus en plus courantes ?

    Selon un récent sondage commandé par Transparency International, 7% des Français déclarent avoir déjà versé un pot-de-vin ! Une aubaine pour tous ceux qui disposent d’un peu d’autorité ou de pouvoir et qui sont prêts à le monnayer pour s’enrichir.

    Pendant un an, les enquêteurs de Zone Interdite ont fouillé dans cette France des passe-droits. Quels sont les secteurs les plus touchés ? Comment certains parviennent-ils à détourner de l’argent public à leur profit personnel ? Quelles sont leurs méthodes ? Qui sont les Français courageux qui osent dénoncer ces détournements et que risquent-ils ?

    Partie 1:

    Partie 2:
     


     

     


     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :