• DANS LE VIF DU SUJET

    Dr Zvi Tenney

    Christopher Caldwell, est éditorialiste au Financial Times et rédacteur au Weekly Standard et au New York Times Magazine. Il a publié  en 2011 un ouvrage en français intitulé : 
    « Une révolution sous nos yeux; Comment l’islam va changer la France et l’Europe ».

     

    Bien que cet ouvrage ait été accusé par certains d’attiser l’islamophobie, Christopher Caldwell  n’est pas un excité ou un prêcheur de croisade comme en témoigne la rédaction du Figaro auquel il a accordée une interview sur le sujet.

    Il y souligne entre autres que les immigrants latino-américains vers les Etats-Unis ont été intégrés sans difficulté majeure étant comme les Américains eux-mêmes de  culture judéo-chrétienne, ce qui n’est pas le cas des immigrants musulmans vers l’Europe.

    Il conclut que seule une approche nationaliste, comme en Corse en Croatie ou en Serbie, où les musulmans restent craintifs et soumis, peut les empêcher de vouloir imposer  leur manière de vivre. A son avis les mesures prises actuellement pour  résoudre ce probleme – multiculturalisme en Hollande, laïcité en France, laisser-faire en Grande-Bretagne ou pointillisme constitutionnel en Allemagne - ne peuvent apporter des solutions sérieuses.

     
    Voici quelques  extraits de cette interview au cas ou vous n’auriez pas eu l’occasion d’en prendre connaissance.

    Dr Zvi Tenney

     « …L’immigration, quelles que soient les circonstances historiques, produit toujours des conflits économiques, sociaux ou culturels. La diversité n’est pas une richesse comme le proclament certains politiques de gauche comme de droite lorsqu’elle est subie.

    … Aux États-Unis, nous connaissons aussi le phénomène de l’immigration. La grande vague migratoire, au cours des dernières décennies, est surgie du Mexique, d’Amérique centrale ou d’Amérique du Sud. Or cette culture n’est pas étrangère aux États-Unis, pays qui compte depuis l’origine une forte minorité catholique. Les gens qui viennent d’Amérique du Sud sont très pauvres, mais leurs références et leurs façons de vivre sont à peu près similaires à celles des Siciliens, dont descendent la grande majorité des citoyens italo-américains. Avec nos immigrés, nous n’avons donc pas un problème culturel comme vous, car ce sont des judéo-chrétiens et nous aussi.

     

    … L’islam est une culture religieuse qui veut structurer la société. Est-ce compatible avec la tradition européenne ? Non. La France va imploser dans 15 ou 20 ans dans le sang et les larmes. C’est maintenant irréversible. Sauf …..! ! Mais tous vos dirigeants, hormis De Gaulle, n’ont pas été responsables et visionnaires.
    Aujourd’hui, ceux qui gouvernent la France n’ont pas la capacité à réagir face à ce drame programmé. D’autres demain vont se plier aux exigences des islamiques et vont collaborer. Vous subirez la Charia.

    . ….Une culture religieuse forte et un système contractuel basé sur la tolérance sont difficiles à concilier parce que, dans une telle rencontre, c’est toujours le côté qui ne veut pas négocier qui a l’avantage.…… Une religion qui ne doute pas de soi et qui prétend structurer toute l’organisation sociale mondiale, comme l’islam, n’est pas prête à transiger.  

     

    ….. Le problème fondamental de l’Europe avec l’islam, et avec l’immigration en général, c’est qu’en Europe, les communautés les plus fortes ne sont, culturellement parlant, pas du tout européennes. Malgré la grande variété de mesures prises pour le résoudre – multiculturalisme en Hollande, laïcité en France, laisser-faire en Grande-Bretagne, pointillisme constitutionnel en Allemagne -, ce problème existe dans tous les pays européens. C’est avec l’islam et l’immigration que l’Europe a un problème et non avec l’usage impropre de certains moyens mis en place pour le traiter.

     

    …. Il est sûr que l’Europe sortira changée de sa confrontation avec l’islam. Il est bien moins sûr que ce dernier se révèle assimilable. Pour l’heure, l’islam est en meilleure position pour l’emporter à la fois démographiquement, c’est une évidence, et philosophiquement, même si cet avantage paraît moins net.
    Quand une culture peu sûre d’elle, malléable et relativiste, rencontre une culture ancrée, confiante et renforcée par des doctrines communes et surtout religieuses, c’est généralement la première qui change pour s’adapter à la seconde car elle a perdu les moyens de réagir. Il n’y a que le nationalisme qui pourra vous sauver.

     …La guerre en ex-Yougoslavie en est un exemple. Les musulmans, craintifs et soumis lorsque qu’une autorité les domine, n’imposeront pas leur manière de vivre à celle-ci, à l’instar de chez vous. Allez visiter la Croatie, la Serbie ou bien plus près de chez vous : la Corse. Pourtant dans cette île ils représentent 10% de la population autochtone et n’inquiètent pas outre mesure les Corses. N’oubliez pas que ces trois peuples, comme par hasard, était les seuls en Europe à se libérer du joug nazi sans l’aide de personne. Il en est ou sera de même avec l’occupation musulmane car le patriotisme est leur ciment. …. »

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :