• contre le retour des Djihadistes

    Depuis le début de l'année, les informations se font de plus en plus précises concernant l'importance de la présence de djihadistes venus de France en Syrie. François Hollande a récemment évoqué le nombre de 700 combattants, alors que certains spécialistes estiment qu'il s'agirait peut-être de 1 000. Oui, actuellement il y aurait 1 000 musulmans partis de France engagés dans les groupes islamistes en Syrie !

    La semaine dernière BFM TV a diffusé un reportage édifiant sur la "brigade française", regroupant des djihadistes francophones venus de France et de Belgique, et ses exactions dans la région d'Alep. Entre des cadavres traînés derrière une voiture ou des têtes coupées exhibées sur la place d'un village, on pouvait alors voir ces jeunes se filmer, manifestement très fiers, et commenter dans un mélange de langue arabe et de "français" des cités. La même semaine, nous apprenions aussi qu'en février dernier un attentat préparé par un islamiste revenant de Syrie aurait été déjoué sur la Côte d'Azur.

    La situation est désormais gravissime. Certains djihadistes sont déjà revenus, que ferons-nous quand ils seront plusieurs centaines ? Attendrons-nous qu'ils se transforment en autant de Mohammed Merah potentiels ?

    La sécurité des Français exige une réaction forte et exemplaire de nos autorités. Nous demandons ainsi que soit adoptée d'urgence une loi condamnant à la déchéance automatique de la nationalité française et à l'interdiction absolue d'entrer sur le territoire national toute personne engagée dans une action djihadiste sur un front étranger.

    Bloc Identitaire Bloc Identitaire
    Bloc Identitaire Communiqué du samedi 26 avril2014
    Bloc Identitaire

    Djihadistes "Français" en Syrie : les patriotes soutiennent la proposition des identitaires, les socialistes affichent leur faiblesse !


    Après la question écrite au gouvernement déposée par le député (Ligue du Sud) Jacques Bompard, ce sont désormais le vice-président du Front National Florian Philippot et Marine Le Pen elle-même qui ont réclamé la déchéance automatique de la nationalité pour les djihadistes "Français" engagés en Syrie.

     

    Les identitaires, menant campagne sur ce thème depuis le début du mois d'avril, se félicitent que les patriotes - au-delà des divergences et des étiquettes - parlent d'une seule voix face à une situation désormais alarmante et clairement hors de contrôle.

     

    Après avoir fait miroiter une réponse, le gouvernement socialiste a affiché une fois de plus toute sa faiblesse. Le Ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé la création d'un centre d'appel pour signaler "les comportements de radicalisation", puis de dispositifs de soutien à travers des psychologues, mais aussi des imams. Bernard Cazeneuve a ainsi déclaré "L'islam de France ce n'est pas un islam radical", affirmant sa volonté de s'appuyer aussi sur les associations musulmanes pour lutter contre ces départs. Toutes ses mesures ne visent qu'à "aider" les familles, voire même "protéger" les candidats au djihad.

     

    Les socialistes prennent évidemment, et comme souvent, le problème à l'envers : le problème n'est pas le départ de musulmans fanatiques vers la Syrie (ce serait même une bonne nouvelle qu'ils y restent !) mais leur retour en France. Et dans ce cas, c'est bien l'impunité qui semble être la règle. L'ancien juge antiterroriste Alain Marsaud a saisi la Garde des Sceaux en octobre dernier déjà, l'alertant sur la nécessité de faire évoluer la loi. Christiane Taubira lui a répondu qu'il n'y avait aucune raison de le faire !

     

    Certains services de renseignement évoquent près d'un millier de musulmans partis de France, et une centaine seraient déjà revenus. Les identitaires réclament que soit appliqué à la sécurité des Français le sacro-saint principe de précaution et exigent donc une réaction forte de l’État, passant par la déchéance de la nationalité et l'interdiction de rentrer sur le territoire national. Des lois existent et doivent être appliquées, et si elles ne suffisent pas les parlementaires doivent s'emparer de toute urgence de ce sujet !


    Signez la pétition "Exigeons la déchéance automatique de la nationalité française pour les djihadistes !"



    Retrouvez le Bloc Identitaire sur le web | sur Facebook | sur Twitter 
    ou bien encore par mail à info@bloc-identitaire.com , ou par téléphone au 09 75 41 63 22.
    Bloc Identitaire 
    BP 13 | 06301 Nice | Cedex 04

    Ne répondez pas à l'adresse d'expédition, votre message ne sera pas lu. 



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :