• communiqué de Bretagne Réunie

     

    La démocratie méprisée :
    Appel à la mobilisation générale
     
     
     
    L’incohérence a semé le doute à l’Assemblée Nationale ;
    Les Députés ont exprimé massivement leur souhait du rejet du projet de réforme territoriale (253 s’y sont opposés et 33 abstenus) alors qu'une très faible majorité (277) adoptait le texte de Loi, 
    démontrant ainsi la grande fragilité du résultat.

    Les Députés Bretons ayant défendu la Réunification et l’assouplissement du Droit d’Option l’ont fait avec énergie et détermination. Ce sont :
     
    Côtes d’Armor : Marc Le Fur, Annie Le Houérou
    Finistère : Jean-Luc Bleunven
    Ille-et-Vilaine : Thierry Benoît, Isabelle Le Callennec, Gilles Lurton
    Loire-Atlantique : François de Rugy, Christophe Priou
    Morbihan : Paul Molac, Philippe Le Ray

    Les 27 autres Députés Bretons, tous socialistes, ont voté pour le texte de Loi (23) ou se sont abstenus (4), obéissant ainsi aux consignes du Gouvernement et de leur parti qui ont décidé avec obstination le passage en force, au détriment de la France et de la Bretagne.
     
    Ces 27 Députés auraient pu faire basculer le vote en faveur de la Bretagne ;
    leur responsabilité est directement engagée.
    Ce sont :

    Côtes d’Armor : Michel Lesage, Viviane Le Dissez, Corinne Erhel
    Finistère : Jean-Jacques Urvoas, Patricia Adam, Gwenegan Bui, Richard Ferrand, Chantal Guittet, Annick Le Loch, Gilbert Le Bris (abstention)
    Ille-et-Vilaine : Nathalie Appéré, Marie-Anne Chapdelaine, François André, Marcel Rogemont, Jean-René Marsac (abstention)
    Loire-Atlantique : Jean-Marc Ayrault, Marie-Françoise Clergeau, Dominique Raimbourg, Yves Daniel, Michel Ménard, Monique Rabin, Sophie Errante, Marie-Odile Bouillé
    Morbihan : Hervé Pellois, Gwendal Rouillard, Jean-Pierre Le Roch (abstention), Philippe Noguès (abstention).
     
     Nous n'oublieront jamais les noms de ces collabos lèche-babouches de Bruxelle, destructeur de la Nation France et de cette belle Province que l'on appelait : la BRETAGNE

    Les régions fortes sont en fait affaiblies par l’incohérence du projet présenté. La recentralisation et l’éradication des identités régionales sont au cœur de la volonté de destruction programmée.
     
    Les Députés l’ont bien compris, et pourtant la faible majorité d’entre eux, grâce aux abstentions et au vote des Députés socialistes bretons, a suivi les instructions de leur parti de peur de perdre leurs futures investitures.
     
    Ce sont les électeurs qui leur feront perdre leurs postes d’élus.
     
    Si 27 Députés bretons ignorent la demande de la population, demain la population bretonne les ignorera.
    Bretagne Réunie les y aidera !
     
    La 3e lecture à l’Assemblée nationale est une chance ultime de rejeter ce texte de Loi. Ces Députés sont attendus pour traduire par leur vote la demande démocratique bretonne.
     

    -         Bretagne Réunie adresse dès à présent un courrier à chaque Député breton.
     
    -         Bretagne Réunie suit dès à présent la décision des Députés et la communiquera très         largement.
     
    -         Bretagne Réunie prépare l’argumentaire juridique d’une saisine du Conseil constitutionnel.
     
    -         Bretagne Réunie prépare les Etats Généraux de la Réunification et de la revendication       bretonne, avec l’ensemble des acteurs de la société civile.
     
    -         Bretagne Réunie prépare dès maintenant les prochaines actions en vue des échéances   électorales à venir.
     
    -         Bretagne Réunie appelle à la mobilisation croissante de la société civile bretonne.
     
     
    Plus que jamais, chacun d’entre nous doit participer à la mobilisation générale pour la Réunification.
     
     
                                                                                                  Jean-François LE BIHAN
                                                                                                  Président de BRETAGNE REUNIE
    Trahi par sa gauche, Bretagne Réunie ne peut compter que sur le soutient du Front National

    Redécoupage des régions : une saignée territoriale pour mieux asservir la France

    Communiqué de Presse de Marion Maréchal – Le Pen, député de vaucluse et Gilbert Collard, député du Gard

    Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le projet de redécoupage des régions lors du scrutin intervenu le mardi 25 novembre.

    Pendant des mois, l’UMPS s’est adonné à un charcutage en règle au mépris des réalités historiques, géographiques et culturelles du territoire métropolitain. Le peuple a été sciemment écarté d’une réforme qui le concerne au premier chef. Ce projet s’est fondé sur de faux arguments afin de satisfaire aux exigences de la Commission européenne : nos régions ne sont pas plus vastes et plus nombreuses que celles de nos voisins européens et aucune économie d’échelle ne résorbera l’hémorragie financière. Au contraire, la rémunération des élus, du personnel et les coûts de logistique augmenteront substantiellement.

    Les Euros-régions technocratiques, déconnectées des bassins de vies, vont déstructurer l’équilibre territorial : les services publics concentrés dans les métropoles renforceront l’abandon des zones rurales déjà soumises à la paupérisation, à l’exode des jeunes et au démantèlement d’équipements assurant l’équilibre entre monde rural et urbain. La loi du marché régira l’organisation territoriale !

    Ce texte est la première étape vers une plus grande autonomie politique des régions, la disparition progressive des départements et la montée en puissance des métropoles et des intercommunalités. Tenant compte des échecs successifs de cette décentralisation, le Front National continue de défendre le triptyque Etat-département-commune, gage de proximité et d’efficacité, dans le cadre d’une grande réforme territoriale clarifiant les compétences des différents échelons, préservant l’équilibre entre les territoires ruraux et urbains et abaissant les effectifs des fonctionnaires territoriaux


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :