• Basses manoeuvres politicienne

    Des candidats qui se disent trompés 

    Selon certains témoignages recueillis par les médias locaux, les militants du FN, chargés de recruter les candidats, ne se présentaient pas tout de suite comme appartenant au parti dirigé par Marine Le Pen. Une affaire qui fait tâche pour un FN en quête de respectabilité et qui a annoncé avoir des candidats dans environ 550 villes.

    Certains "candidats" auraient donné leur signatures en pensant qu'ils allaient simplement permettre aux militants FN de se présenter. Mais ils ne comprenaient pas qu'ils allaient eux -mêmes figurer sur les listes.

    Interrogé par BFMTV, un d'entre-eux affirme que l'on a "profité de [lui]". Une autre assure qu'elle n'a pas suffisamment analysé le document qu'un militant frontiste lui a demandé de signer: "Avec le recul, je me suis dit que j'aurais dû prendre le papier avant de le signer, l'étudier, et (...) dire [aux militants]de repasser éventuellement."

     

    Le FN dénonce des "pressions politiques"

    A moins de requérir les signatures de Débiles mentaux l'opération tromperie est impossible

    Par contre ce qui se passe généralement et qui a du nous faire rechercher d'autres candidats ceux sont les pressions exercées par les maires sortants ( PS pour notre cas ) menaces de toutes sortes pour leurs faire quitter la liste( beaucoup ont rappellé pour ne plus voir leurs noms figûrer sur notre liste R B M et se sont ensuite inscrites sur la liste du Maire PS ;

    Je ne voudrais pas être plus royaliste que le roi , mais je pense que cette pratique devrait être condamnable < et si nous avions refusé d'enlever leurs noms de notre liste > ils seraient donc inscrits sur deux listes ?

    De telles pratiques ne font pas honneur au maire PS et montre le peu de conviction et d'honnèteté de certains colistiers

    Manœuvres frauduleuses contre des listes municipales : le Front National va engager des poursuites pénales

    by Karine Legentil

    Front National flammeCommuniqué de Nicolas Bay, secrétaire général adjoint du FN, directeur de la campagne des élections municipales (communes +1 000 habitants)

    Dans certaines communes de Seine-Maritime, comme cela a d’ailleurs été le cas aussi dans l’Essonne, dans l'Hérault et dans les Hauts-de-Seine ces derniers jours, des maires sortants et leurs équipes organisent le démarchage systématique des candidats figurant sur les listes du Front national de leur commune dans le but de les faire renoncer à leur candidature.

    Abusant de leur position, ils font pression sur des personnes de conditions souvent modeste. Il s’agit-là d’une entrave extrêmement grave aux libertés politiques fondamentales. Compte tenu des témoignages nombreux et concordants de colistiers qui ont fait l’objet de ces démarches et peuvent le prouver, le Front National engagera des poursuites pénales contre ces agissements.

    Dans les communes concernées, les listes municipales FN ont été déposées en préfecture mais n’ont pas été rendues public. Seules les mairies en ont donc eu connaissance puisque les têtes de listes sont obligées de solliciter les services municipaux (qui interviennent, dans ce domaine, en tant qu’agent de l’État avec un devoir de réserve absolu) pour obtenir préalablement les attestations d’inscription sur les listes électorales de leurs colistiers. Ces manœuvres émanent donc de façon certaine des municipalités sortantes.

     



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :