• A LA REUNION MÊME

    Des Réunionnais se sont envolés vers la Syrie

    • Par Fabrice Floch

    L’information circulait déjà depuis plusieurs semaines. Des jeunes réunionnais, pratiquant l’islam ou nouvellement convertis, participent au djihad en Syrie. Le Journal de l’île révèle le parcours de l’un d’eux, ce mercredi 18 Février 2015.

    © Géopolis.FrancetvInfo
    © GÉOPOLIS.FRANCETVINFO
    Le 13 Janvier 2015, Dominique Sorain, préfet de La Réunion, confirme lors d’un petit-déjeuner avec la presse que plusieurs personnes ont quitté La Réunion pour se rendre en Syrie afin de participer au Djihad.
     
    Cette information, attendue dans un département où le nombre de musulmans pratiquants est très important, est confirmée par Le Journal de l’île.
    Romain Latournerie a longuement parlé avec la famille de l’un des Djihadistes.
     
    Le « combattant » s’installe dans l’île avec sa mère, originaire de La Réunion. Elle vient  de divorcer et a donc décidé de se rapprocher de sa famille.
    L’enfant, devient adolescent puis, un jeune majeur comme tous les autres. Le Bac en poche, il part à la Fac du Moufia, où là encore, il passe inaperçu. Un étudiant parmi des milliers qui suivent des cours et font la fête.
     
    Converti à l’islam en Belgique  
     
    En 2012, le jeune homme veut combler un vide. Il va rejoindre son père en Belgique.
    Ces « retrouvailles » se passent mal. Après une énième dispute, il quitte le domicile paternel et se réfugie dans un squat. C’est dans ce laps de temps qu’il bascule.
    Avant de rejoindre la région parisienne, il se convertit à l’islam.
     
    A partir de cette date, sa famille, ses amis le voient se radicaliser lentement. Il passe des heures, des jours à étudier le Coran, tout en se voulant très rassurant quand ses proches s’inquiètent.
     
    Début 2013, il passe du jean à la djellaba, puis supprime son compte Facebook avant d’annoncer son intention de partir étudier sa religion en Egypte.
    Sa mère reste sans voix, elle signale à la police que désormais, son fils veut qu’on le prénomme Mohamed, mais ses interlocuteurs se veulent rassurants.  
    Pourtant, tous les signaux sont au rouge.
     
    Eté 2013, Mohamed s’envole. Il n’ira pas en Egypte mais en Turquie, puis en Syrie. Il a confirmé lui-même cette information essentielle en signalant qu’il ne reviendra pas.
     
    Depuis ce dernier coup de téléphone, sa propre mère n’a plus de nouvelles. Son cousin a reçu un appel l’informant que si le « djihadiste » succombait lors des combats d’Alep, ils seraient informés…

    A La Réunion une dizaine de personnes serait sous surveillance
    En images avec Hakime Ali Saïd

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :